InterviewG4E. Over Mandanda : « C’est un choix du club, pour aller chercher chaque année le Graal »

Quelques jours après la signature de son premier contrat professionnel avec les Girondins de Bordeaux, Girondins4Ever a posé quelques questions à Over Mandanda, future pépite au poste de gardien de but.

 

Over Mandanda

 

Salut Over, comment te sens-tu au lendemain de cette signature ? 

Pour moi, c’est une très grande fierté de signer mon premier contrat professionnel. Beaucoup de fierté pour ma famille et pour mes frères.

 

Tu n’as signé qu’un an. Était-ce un choix du club ou une demande venant de toi ?   

C’est un choix du club, pour aller chercher chaque année le Graal, pour un nouveau contrat… C’est assez stimulant et cela oblige à travailler.

 

À quel moment le club a-t-il commencé à te parler de contrat professionnel ? 

Lors de cette fin de saison. Il y avait l’objectif de la montée en National 2, il y avait le rôle de numéro 2 en Ligue 1. Du coup, il fallait que je réponde présent à l’entraînement. J’ai fait mon rôle, mon travail, et on m’a proposé le contrat.

 

Est-ce qu’un prêt est à l’étude pour la saison prochaine ? 

Non. L’année prochaine, le club envisage de me garder avec lui, pour que je puisse continuer à être performant à l’entraînement. Si je peux, comme cette année, apparaître sur le banc de Ligue 1… Mais voilà, c’est pour avoir ce rôle de numéro 3 au club.

 

Over Mandanda

 

Est-ce que le fait que le club compte actuellement 5 gardiens (Benoit Costil, Paul Bernardoni, Jérôme Prior, Gaëtan Poussin et Over Mandanda) te fait douter sur les mois à venir ? 

Non non, absolument pas. Ça s’est passé comme ça toute l’année. Je sais que le club me fait confiance. Je suis conscient de mes capacités, donc ça ne me fait absolument pas peur. Puis travailler à leurs côtés, c’est magnifique parce que c’est tous des bons mecs !

 

Comment as-tu vécu cette première saison avec le groupe pro ? 

Au début, un peu impressionné de la vitesse, du jeu, des frappes. Au fur et à mesure des entraînements, je me suis habitué, cela m’a fait progresser. Sur la lecture de jeu, sur les frappes de certains, sur ma vitesse de réaction. En une année, j’ai énormément appris, et cela a été bénéfique.

 

Cette alternance comme deuxième gardien avec Gaëtan Poussin n’était-elle pas déstabilisante ? Avec un double objectif de montée en National 2 avec la réserve et d’objectif Europa League avec le groupe pro ? 

Non, puisque c’était déjà ce que l’on faisait, lorsque Jérôme n’était pas blessé. On faisait un match chacun. Ce n’était pas déstabilisant, on a l’Europa League avec les professionnels, c’est quelque chose que l’on vit tous les jours à l’entraînement, et là, encore plus le week-end. C’est quelque chose de motivant. Aujourd’hui, je pense que Gaëtan et moi, on s’est intégré au groupe, et on essaie de vivre cette qualification avec tout le groupe, donc c’est formidable.

 

C’est rare d’avoir 2 jeunes gardiens, sensiblement du même niveau, avec une telle entente.

Cela fait 4 ans que je joue avec Gaëtan, et 4 ans que cela se passe pareil. On avance bien tous les deux, on se tire la bourre.

 

Que peut-on te souhaiter pour la saison à venir ? 

Pour la saison à venir, progresser le plus possible. Donner le meilleur sur le terrain.

 

Bonne chance à Over pour la saison prochaine !