#InterviewG4E. Lucas Dumai : « Je suis très heureux et fier, c’est mon club de cœur »

Lucas Dumai

Heureux comme Lucas Dumai. Comme nous aussi. Car oui, le capitaine de la réserve des Girondins de Bordeaux la saison dernière, celle qui monta en National 2, est un modèle de combativité, un profil de joueur qui se fait de moins en moins : celui qui joue pour les autres. Milieu défensif, milieu relayeur, l’on a souvent dit à Lucas qu’il avait « trois poumons » et de ce point de vue-là, par l’abattage et de par son physique, nous n’avions plus vu cela depuis un certain… Rio Mavuba. Celui qui est d’origine basque (Biarritz, ndlr),  a gravi les échelons depuis son arrivée à l’âge de 15 ans au Haillan, dans son club de cœur. Un titre de Champion U19, une montée en National 2, et un brassard prouvant toute son importance au sein d’un effectif encore jeune en réserve. Nous vous annoncions en fin de saison dernière la liste des joueurs qui allaient signer professionnel et Lucas n’en fit pas partie. Car non, ce n’était pas réellement prévu. L’on envisageait en premier lieu une nouvelle saison avec la réserve, mais avec encore un contrat amateur pour l’exercice 2018-2019. Des voix se sont certainement élevées au sein du club, puisque ce fut déjà le cas publiquement en fin de saison.

A commencer par André Pénalva qui parlait de lui comme un « leader », un « mec extra », qui réussira « assurément ailleurs » (lire la réaction complète ICI), en poursuivant par le responsable du centre de formation Yannick Stopyra qui déclarait : « Je peux vous dire que Neymar aimerait bien avoir des gens comme Dumai derrière qui font le travail pour lui. Il a été capitaine exemplaire, et c’est un garçon extraordinaire » (la déclaration complète ICI). Nul doute également qu’Ulrich Ramé ou Patrick Battiston ont oeuvré pour récompenser ce pur produit du club, à l’excellente mentalité, avec un contrat professionnel.

Interview réalisée quelques heures après l’officialisation de sa signature.

 

Lucas Dumai

 

« Comment tu te sens après cette signature ?

Je me sens bien, forcément, je suis très heureux et fier. Ça représente beaucoup pour moi car c’est mon club formateur et mon club de cœur également. C’était un de mes objectifs de cette saiso, je l’ai réalisé donc tout va pour le mieux.

 

En fin de saison, tu as reçu beaucoup de compliments d’entraineurs ou responsables du centre de formation. Penses-tu qu’une de ces personnes a poussé pour que tu obtiennes également un contrat pro ?

Oui, c’est vrai que j’ai reçu pas mal de compliments. Et oui je pense que l’avis des coaches, ainsi que du directeur sportif (Ulrich Ramé, ndlr) sont forcément importants dans la signature d’un contrat professionnel. Après, c’est aussi dû à mes performances au cours de l’année et surtout grâce à la montée. De plus, on m’en avait un peu parlé sans qu’il n’y ait quelque chose de concret non plus…

 

On t’avait proposé un contrat amateur à la base ?

C’était évoqué fut un temps. Oui le club voulait vraiment me garder mais on ne savait pas encore sous quelle forme de contrat. On avait évoqué deux types de contrats durant la saison. Mais finalement, je pense que la physionomie de la fin de saison et probablement ma régularité qui ont pesé dans la prise de décision sur la forme du contrat.

 

Tu es donc professionnel, mais tu commenceras la saison avec la National 2. Tu auras quel rôle ?

Je pense que je vais avoir un rôle de cadre et de leader forcément car je fais partie des joueurs les plus âgés, et c’est important de montrer la voie pour le groupe. Il va falloir que l’on crée un groupe solidaire pour être performant en National 2 car notre groupe sera jeune et il faudra être soudé.

 

Qu’est ce que l’on peut te souhaiter pour la saison prochaine sur le plan personnel ?

Personnellement de continuer à progresser et à être performant de manière à franchir ce palier pour accéder totalement au groupe professionnel. Collectivement de faire une bonne saison en N2 et de finir le plus haut possible au classement ».

 

Merci Lucas, et félicitations de nouveau !

 

La galerie photos Girondins4Ever de Lucas, depuis les U19