InterviewG4E. Habib Bamogo : « Bordeaux, c’est difficile de les cerner. Ils sont bons partout mais exceptionnels nulle part »