InterviewG4E. Daouda Diallo : « J’ai encore des choses à travailler pour intégrer le groupe, mais j’ai très envie de jouer »

DIALLO	Daouda

Pour faire suite à un essai concluant de 10 jours au Haillan, un jeune burkinabé de 18 ans, d’origine guinéenne, du nom de Daouda Diallo, signait un contrat stagiaire-pro avec les Girondins début juillet. Quelques mois plus tard, et après quelques matches avec les U19 (et aussi 4 buts récemment lors de ses 8 rencontres) bien que s’entraînant avec la réserve, nous faisons un premier bilan avec ce jeune attaquant, pouvant jouer sur les deux cotés. Son adaptation, la réserve, les U19, son profil, nous avons balayé toute son actualité.

 

DAOUDA DIALLO

 

Tu es transféré lors d’un rapprochement entre Bordeaux et le football du Burkina Faso, à savoir l’Académie Foot Plus (AFP) Stéphane Martin évoquait « un partenariat entre le Burkina Faso et le centre de formation bordelais » à l’avenir. Peux-tu nous en parler ?

Il y a une très grande différence entre l’Afrique et Europe au niveau du football, comme nous le savons. Cela me fait d’autant plus de bien d’en être là aujourd’hui et de commencer ma carrière footballistique. C’est une excellente chose pour le centre ainsi que pour l’avenir des jeunes joueurs. Cela peut apporter beaucoup de choses. De plus, le Président avait déjà vu certains de mes coéquipiers, c’est aussi une bonne chose pour la suite. On peut vraiment avoir de grands joueurs à l’avenir. A titre personnel, je fus très heureux de signer ce contrat stagiaire pro.

 

Que penses-tu du début de saison de la réserve après 13 journées ? Tu n’as que très peu joué avec cette équipe, qu’est-ce qu’il te manque pour l’intégrer en match ?

C’est un début de saison très compliqué, mais c’est normal que ce soit comme ça, parce que l’on vient de monter en National 2, on ne sait pas comment ça se passe. Grâce à ces 13 premières journées, nous allons pouvoir nous adapter. Personnellement, c’est vrai que je n’ai pas beaucoup joué. Mais je suis jeune, je ne suis pas pressé, il y a des choses à travailler pour intégrer le groupe. J’ai très envie de jouer.

 

Daouda Diallo

 

Comment s’est passée ton adaptation ? On imagine que ça doit être différent du Burkina Faso…

Mon adaptation a été un peu dure au début, mais le fait de créer certains liens avec des coéquipiers m’a beaucoup aidé. Je me suis au final vite senti à l’aise. La ville de Bordeaux est vraiment superbe. Je ne connais que cette ville pour l’instant, mais je la trouve vraiment fantastique.

 

Tu as aussi et surtout évolué avec les U19, avec beaucoup de réussite ces dernières semaines. Peux-tu nous expliquer ce qui a changé ? 

J’ai un très bon regard sur cette génération où il y a des jeunes très talentueux, qui peuvent apporter beaucoup de choses à Bordeaux dans le futur. Le fait d’enchaîner les victoires a été un vrai coup de boost. Cela donne beaucoup d’envie pour travailler et de gagner encore et encore. Je me sens bien en ce moment, et je suis vraiment content de marquer. J’espère que cela va en amener d’autres. J’ai changé certaines choses dans mon intégration, notamment dans le travail physique mais aussi mental. Je suis beaucoup plus libéré. Au début, j’étais un peu timide, et seul dans mon coin parce que je ne connaissais personne. Aujourd’hui, cela va beaucoup mieux, je discute avec mes amis à l’entrainement, au centre, mais aussi en dehors. C’est vraiment super pour moi. Mes amis et ma famille ont beaucoup compté dans mon intégration.

 

Est-ce que la Coupe Gambardella est un objectif pour le groupe cette saison ? A titre personnel, quelles sont tes ambitions ?

La Coupe, c’est une très bonne chose pour le palmarès d’un joueur. Je peux dire que c’est un vrai objectif pour le groupe cette saison. Pour ma part, mon objectif est d’être performant le plus possible afin d’intégrer le groupe professionnel. Pour aller plus loin, mon rêve est de bien sûr de décrocher un contrat professionnel avec Bordeaux et de jouer dans de grands clubs.

 

Daouda Diallo

 

Tu as certainement dû avoir des discussions avec les coaches du centre de formation. Quels conseils t’ont-ils donné à ton arrivée et encore aujourd’hui ? Quel est ton poste préférentiel et ton style de jeu ?

En effet, j’ai eu une discussion avec les coaches. Ils m’ont bien félicité, ils sont contents de moi pour le moment. Cela s’est fait grâce à mon talent et le fait qu’ils m’ont fait confiance. J’évolue en attaque, peu importe le coté. Je peux également jouer en tant que numéro 9, je suis polyvalent sur ce plan-là. Dans le jeu, j’ai tendance à bien observer les choses à l’entrainement ainsi qu’en match. Mes gestes préférés sont les passements de jambes et le crochet.

 

Plus globalement, pourrais-tu donner tes qualités et les points que tu devrais améliorer dans le futur ?

Mes principales qualités sont la vitesse et la technique. A l’inverse, le point que je dois améliorer reste le repli défensif et la défense en général.

 

Tu as un petit mot pour les supporters girondins qui ne te connaissent pas encore ?

Supporters bordelais, je suis Daouda Diallo, dit « David », des Girondins de Bordeaux. Beaucoup de courage à vous, on est ensemble. Merci de votre soutien et allez Bordeaux.

 

Nous remercions Daouda Diallo d’avoir répondu à nos questions, et nous lui souhaitons un bon apprentissage au sein du centre de formation bordelais.