InterviewG4E. Alexis Bertin : « Ce match retour à Bordeaux sera différent par rapport à l’enjeu sportif et économique »

Alexis Bertin

Entre deux confrontations face au Havre, nous avons décidé de contacter un spécialiste du club et ancien joueur du HAC, Alexis Bertin, pour nous éclairer un peu plus sur ce face à face. Du match de Coupe de France vers le match de Coupe de la Ligue, en passant par les analyses des différents milieux de terrain bordelais, le commentateur a répondu à plusieurs thèmes en rapport avec l’actualité des deux clubs. Interview.

 

Quelle image avez-vous des Girondins de Bordeaux de manière générale ?

Pour moi, Bordeaux représente un grand club avec un vécu européen et plein de grands joueurs. 6 fois Champion de France, 4 Coupes de France, 3 Coupes de la Ligue et 2 Trophées des champions ! Tigana, Trésor, Dropsy, Rohr, Girard, Lacombe, Ramé, Pauleta, Zidane, Dugarry, Lizarazu, Laslandes, Micoud, Papin, Wiltord, Chamakh… On ne voit pas ça partout quand même !

 

Depuis 2013 (et le titre remporté par les Girondins dans cette compétition), Bordeaux n’arrive pas à faire de grands parcours en Coupe de France. Au même stade la saison dernière, l’on se faisait éliminer par Granville, et l’on sentait « le piège » avec ce match de dimanche face au Havre. Sentiez-vous qu’il y avait quelque chose à faire ?

Sincèrement, le match de Coupe de France de dimanche était une confrontation très difficile pour les Havrais. Je pense que la trêve hivernale a permis de niveler le niveau de jeu des deux équipes car c’était un match de reprise pour celles-ci et obligatoirement les deux équipes n’étaient et ne sont surement pas encore à leur meilleur niveau athlétique. C’est un élément important à prendre en compte. Par rapport à ça, le HAC avait anticipé un peu car ils avaient repris le 28 décembre 2018 alors que Bordeaux a quand à lui repris le 2 Janvier 2019…

 

bandicam 2019-01-06 17-40-08-047

 

Vous étiez milieu de terrain. Comment avez-vous trouvé notamment Toma Basic, qui se révèle petit à petit chez nous ?

Toma Basic est un jeune joueur prometteur à mes yeux. C’est la relève de Jaroslav Plasil ! Joueur athlétique, gaucher avec un bon jeu long et une bonne vision de jeu, il est capable de marquer aussi. Il lui faut du temps de jeu pour avoir plus de rythme et il s’imposera logiquement au fil de la saison, ou sera préparé pour la suivante !

 

Quel regard portez-vous sur la longévité de Jaroslav Plasil, qui a votre âge à un an près, et qui est toujours plutôt performant ?

Concernant la longévité de Jaroslav Plasil, je suis admiratif déjà du joueur et de ses qualités footballistiques ! Faire ce qu’il fait à son âge est remarquable et surtout ça montre tout le professionnalisme de ce joueur. On est obligé d’avoir une hygiène de vie très professionnelle pour pouvoir engranger les matches à haute intensité du plus haut niveau. L’alimentation, la récupération, le renforcement musculaire sont des paramètres importants pour durer dans le temps et éviter les blessures. Beaucoup de sacrifices à faire quotidiennement pour être performant sur la durée. Chapeau Monsieur Plasil !

 

Jaroslav Plasil

 

Pensez-vous qu’avec les retours de Lukas Lerager et Otávio pour ce match de Coupe de la Ligue, la donne va changer ?

Les retours de ces deux joueurs pour ce match de Coupe de la Ligue sont indéniablement une plus-value pour l’équipe. Elle sera obligatoirement plus équilibrée, structurée et techniquement supérieure.

 

Comment voyez-vous ce match retour à Bordeaux ? Le Havre aura probablement un avantage psychologique, mais les Girondins auront soif de revanche, forcément…

Ce match retour à Bordeaux sera différent par rapport à l’enjeu sportif et économique. Une demi-finale de Coupe de la Ligue ce n’est pas rien… Peu de joueurs le font. Après, la pression est sur Bordeaux car ils sont dans l’obligation de gagner par rapport à la défaite de dimanche en Coupe de France. Il y aura un turn-over dans les deux équipes et cela aura peut être des conséquences… Je pense que l’on verra un autre visage des deux équipes. Du côté du Havre on sera également plus armé pour rivaliser avec Bordeaux. L’équipe qui aura le plus de détermination et d’envie gagnera le match.

 

 

Merci à Alexis Bertin d’avoir accepté de répondre à nos questions

alexis_bertin