Interview G4E. Léonard Specht : « Quand je vais à Bordeaux, les gens m’accueillent encore comme si j’étais un des leurs »