[Interview] Emelyne Laurent : « Les bordelais m’ont marqué, je n’avais jamais vu des gens aussi sympas »