Incapables de passer la troisième

ayewbursochauxGOAL

Le résumé

Les deux équipes ce soir avaient besoin de la victoire. Dans les deux cas, il s’agit d’une victoire pour l’espoir : l’espoir de se maintenir pour Sochaux, l’espoir d’accrocher le haut de tableau pour les Girondins. Ce sera aussi la soirée des retrouvailles que ce soit pour Maurice-Belay et Gillot qui reviennent à Bonal, comme à l’inverse pour Marange qui retrouve ses anciens coéquipiers bordelais. L’entraineur bordelais a choisi de continuer avec une équipe qui tourne bien en laissant Orban au poste d’arrière gauche, tout en titularisant devant Hoarau, le plus frais certainement par rapport à Diabaté.

 

 

 

 

Première mi-temps

La rencontre débute sur un rythme de sénateur et les débats sont équilibrés. La première frappe du match sera l’œuvre de Sertic, mais elle est contrée et file en corner. Juste après ce dernier, Faubert est touché à la cuisse. Il ne peut continuer et cède sa place à Cheick Diabaté. Saivet glisse sur le côté droit, nous aurons donc l’occasion de voir les deux géants de l’attaque bordelaise, ensemble sur le terrain. Dès son entrée, le Malien aura l’opportunité de se présenter seul devant Pelé mais il temporise et perd trop de temps, du coup le défenseur en profite pour intervenir (15ème). Cinq minutes plus tard, sur un bon centre de Corchia, Bakambu seul aux 6 mètres manque sa reprise ; ouff Bordeaux a eu chaud. Il aura l’occasion de se rattraper à la 33ème minute, mais il perd son face à face avec Carrasso qui réalise un bel arrêt. Décidément, l’attaquant Sochalien est dans tous les bons coups de son équipe, puisque il sera à la réception d’un centre de Roudet. Dos au but et de dos à Sané, il contrôle de la poitrine et enchaîne avec une reprise acrobatique ; captée par le portier des Girondins. Dans la foulée, Mariano reste au sol suite à un contact avec Roudet dans la surface. Les bordelais en profitent pour se parler, Diabaté pour se changer les chaussures. Plus rien ne se passera jusqu’au coup de sifflet de l’arbitre. Mi-temps à Bonal.

 

La possession est bordelaise mais les occasions les plus nettes sont pour Sochaux. Bordeaux n’existe pas offensivement dans cette première période et ne montre rien d’intéressant. Heureusement que Carrasso est là, il permet à son équipe de rentrer aux vestiaires avec un 0 à 0, un moindre mal…

 

 

Seconde période

Les bordelais semblent vouloir jouer plus haut en ce début de seconde mi-temps. Sur un coup franc de Sertic, Henrique d’une tête plongeante n’inquiète pas Pelé, le ballon passant nettement à côté (48ème). Trois minutes plus tard, c’est Diabaté qui dans la surface, tente d’enchaîner devant Carlao. Ce dernier contre le cuir qui revient sur Nguemo, malheureusement un peu en retard. Il y a un peu de mieux mais ce n’est quand même pas folichon… Sur son côté gauche, Maurice-Belay effectue un centre de l’extérieur du droit sur la tête de Hoarau. L’attaquant bordelais prend le dessus sur Carlao, mais le ballon passe à côté (55ème). Quand intervient la 58ème minute et la plus grosse occasion du match jusque là. Sertic reçoit le cuir, contrôle et enchaîne une frappe du gauche monumentale… La suite est moins heureuse, puisque le ballon vient s’écraser sur l’équerre de la barre transversale ! Sochaux ne parvient pas à dépasser le centre du terrain et à inquiéter l’arrière garde des Girondins. C’est sur coup de pied arrêté que Bordeaux va se procurer des demi-occasions. Une première fois sur un corner de Sertic ; c’est Diabaté qui placera une tête au-dessus. Un deuxième corner, toujours frappé par Sertic, cette fois sur la tête de Sané, ne donnera rien car ce dernier n’aura pas de mal à capter le cuir. A la 65ème, une déviation de la tête de Hoarau profitera à Diabaté qui au duel avec deux défenseurs, tentera sa chance en taclant le ballon, au-dessus ! Sochaux va enfin sortir de son camp… Un long ballon dans le dos de l’axe de la défense en direction de Jordan Ayew, qui venait de faire son apparition, surprendra Henrique et Mariano. Les deux défenseurs brésiliens montent à contretemps et laisse filer au but l’attaquant Sochalien qui ne se fait pas prier pour battre Carrasso entre les jambes ! (71ème). Sochaux ouvre le score sur sa première occasion de la seconde période, rageant… Nguemo cède sa place, apparemment touché, à Kaabouni qui fête donc sa deuxième apparition en Ligue 1. Plus rien ne se passe,et  alors que le but doit faire réagir les joueurs, au contraire, ils sont amorphes et ne parviennent pas à s’approcher des buts adverse. Sochaux va en profiter pour inscrire un deuxième but… Long ballon anodin que Carrasso juge mal, il manque sa sortie et Bakambu marque dans le but vide… (82ème) La messe est dite, on ne voit comment Bordeaux peut revenir dans la partie ! Hoarau tentera sa chance en pivot, mais Pelé repoussera le ballon avec ses jambes (88ème). Puis plus rien jusqu’au coup de sifflet final !

 

 

Sochaux l’emporte assez logiquement ce soir, face à des Bordelais totalement amorphes. L’occasion de recoller au classement était belle après les deux victoires consécutives, mais elle est manquée… Comme l’a dit Sertic à la fin du match : « ça devient chiant ! », l’inconstance de notre équipe est inexplicable. Bordeaux retombe dans ses travers, et ne peut rien espérer en jouant de la sorte. La fin de saison risque d’être longue, même si rien n’est perdu… Oui car nous, supporters, on essaye d’y croire !

 

 

 

 

Les joueurs

 

Cédric Carrasso réalise une bonne première mi-temps en permettant à son équipe de revenir avec un 0 à 0 à la mi-temps. Décisif sur deux tentatives de Bakambu, il est laissé à l’abandon par sa défense sur l’ouverture du score de Sochaux. Et puis lors du second but, il lit mal la trajectoire du ballon et effectue donc une grosse erreur qui profitera à Bakambu. Si même lui s’y met, on est mal… Enfin ça peut arriver !

 

Les deux défenseurs latéraux, Filho Mariano et Lucas Orban, n’auront rien montré ce soir. Rien à signaler offensivement à cause de leurs déchets techniques, et mis en danger défensivement. Mariano sera même fautif sur le premier but de Sochaux en jouant mal le hors jeu. L’Argentin de son côté, restait sur une très bonne performance, mais n’enchaîne pas ce soir. C’est finalement Théo Pellenard le plus régulier dans ses prestations à ce poste…

 

Carlos Henrique a lui aussi, vécu une soirée compliquée. Prenant un carton jaune dès le début du match, il aura tenté de remobiliser ses troupes, mais rien n’y fera. Comme Mariano, il joue mal le coup sur le but de Ayew en remontant à contretemps. Une prestation loin de ses dernières sorties. Son compère de l’axe, Ludovic Sané, a réalisé une prestation un peu plus convaincante. Notamment grâce à des bons tacles ou interceptions (22ème et 55ème). Il a également fait des efforts dans sa relance, un peu plus précise qu’à son habitude ce soir.

 

Un match quelconque pour Landry Nguemo qui aura tenté de jouer le plus proprement possible mais trop souvent vers ses défenseurs. Pas, ou peu de prises de risques dans son jeu, moins de montées… Il est resté cela dit, assez propre à la récupération. Grégory Sertic aurait pu inscrire un des buts de l’année si sa frappe ne s’était pas écrasée sur la barre transversale. Assez adroit sur les coups de pieds arrêtés, il aura trouvé les têtes de ses coéquipiers, sans réussite.

 

Nicolas Maurice-Belay aura été le seul à tenter de mettre la vitesse dans le jeu lors de la première mi-temps. Il s’est éteint au fil des minutes… Repositionné à droite dès le début de la rencontre, Henri Saivet réalise un non match. Toujours à contre temps, il a réalisé beaucoup de mauvais choix… Décevant, comme beaucoup de fois depuis sa prolongation de contrat. Nous ne pourrons rien dire sur la prestation de Julien Faubert, ayant cédé sa place à l’attaquant Malien dès la 10ème minute de jeu.

 

Justement, Cheick Diabaté aura l’occasion de se mettre en évidence dès son entrée. Mais sa lenteur fera que les défenseurs n’auront pas de mal à revenir pour contrer le ballon. Sinon rien à signaler… Guillaume Hoarau aura aidé ses coéquipiers sur les phases défensives mais ce n’est pas ce qu’on lui demande le plus. Quelques déviations de la tête, quelques tentatives mollassonnes… C’est la première fois que l’on pouvait voir notre duo de géants, nous avons vu un duo de limace…

 

 

 

 

 

La feuille de match

Samedi 1er Mars 2014 à 20 heures

27ème journée de Ligue 1 2013-2014

Stade Auguste-Bonal, Sochaux

13 095 Spectateurs

Arbitre : M. Sébastien Desiage

Sochaux 2–0 Bordeaux

Buts : Ayew (70ème), Bakambu (82ème)

Cartons jaunes : Henrique (26ème), Maurice-Belay (78ème) – Roudet (83ème)

Cartons rouges : Néant

Sochaux : Pelé – Corchia (Ayew, 68ème), Carlao ©, Marange, Faussurier – Sunzu, Contout (Zouma, 76ème), Roudet, Sinkala, Malsa – Bakambu (Prcic, 84ème).

Bordeaux : Carrasso © – Mariano, Orban, Henrique, Sané – Nguemo (Kaabouni, 72ème), Sertic, Maurice-Belay (Poundjé, 88ème), Faubert (Diabaté, 9ème) – Saivet, Hoarau.

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 3

Mariano : 2

Orban : 2

Henrique : 2

Sané : 3

Nguemo : 2

Sertic : 3

Maurice-Belay : 3

Faubert : Non noté

Hoarau : 2

Saivet : 1

Diabaté : 2

 

 

 

 

Les stats d’après match

Sochaux – Bordeaux

Possession : 46%-54%

Tirs : 9-18

Tirs cadrés : 6-3

Passes réussies : 68%-77%

Hors-jeux : 3-0

Corners : 1-6

Centres : 20-31

Fautes : 12-7

Cartons jaunes : 1-2

Cartons rouges : 0-0

 

 

Crédit Photos : L’Equipe, Fifa