Hervé Bugnet : « L’écusson de l’OM sur le paperboard lors de la causerie, ça suffit »


Hervé Bugnet

 

Girondins4ever est parti à la rencontre de l’ancien attaquant bordelais Hervé Bugnet (1998-2004), à quelques jours du match contre Marseille. Aujourd’hui retraité des terrains, il nous parle de Bordeaux et de la mauvaise période que traverse le club au scapulaire.

 

G4E : « Bonjour Hervé, on ne va pas se mentir, Bordeaux n’est pas loin de la ‘crise’. Pour toi, quels ingrédients seront nécessaires pour sortir de cette mauvaise passe ? »

HB : « De la crise, je ne sais pas… Ici, à Bordeaux, on n’a pas la même pression que sur la Canebière. Mais c’est vrai que les derniers résultats ne sont pas à la hauteur des espérances. Pour moi, certains joueurs doivent hisser leur niveau de jeu et doivent être plus influents dans le jeu et dans la zone de vérité. Valentin Vada, pour moi, doit en faire plus. Certes, il est jeune mais il a quand même une cinquantaine de matchs de Ligue 1. Donc, il doit apporter un plus dans la dernière passe.

Ensuite, nos attaquants ne sont pas en confiance… Gaëtan Laborde est blessé. Nicolas De Préville, il lui faut ce but qui va le lancer, j’espère. Pour l’instant, on s’appuie sur Malcom… Les jeunes… Mais le haut niveau, c’est compliqué ! Il faut travailler dur tous les jours : le haut niveau est exigeant. 

 

G4E : « Quand tu étais joueur aux Girondins, pour toi, cela symbolisait quoi un match contre Marseille ? »

HB : « Jouer l’OM, c’est jouer toute une ville… Des fanatiques. J’ai perdu une fois avec Bordeaux à Marseille, sur un but de Laurent Batlles. Mais jouer contre eux, c’est juste énorme. Maintenant, il y a une invincibilité à conserver. Je pense que les joueurs le savent. Quarante ans qu’ils n’ont pas gagné ici, et ce ne sera pas dimanche ! Pas besoin de discours du coach, l’écusson de l’OM sur le paperboard, lors de la causerie, ça suffit… ».

 

Girondins4ever