Enfin réalistes !

Cedric-Ccarrasso-iconsport_single


 

 

Certains disent qu’on ne pouvait pas prévenir cette déroute à Nice, d’autres si… Il y eut forcément quelques signes avant-coureurs face à Toulouse ou sans Cédric Carrasso, Bordeaux aurait pu perdre très largement à domicile. Mais tout n’est donc pas à jeter. Il est d’ailleurs évident que les premières minutes face à Nice étaient satisfaisantes et reflétaient clairement le visage que l’on attend de notre équipe. Et même à la mi-temps, en étant menés au score, on voyait notre équipe revenir à la marque. Mais il y eut cette expulsion d’Enzo Crivelli et ce CSC de Nicolas Pallois qui ont fait disjoncter et surtout baisser les bras nos joueurs. Qu’on se le dise, c’était probablement un accident. Seulement, il y a autre réalité qui elle est implacable : notre nombre de points. Plus qu’un bon résultat face à Lyon, on attend surtout trois points qui nous permettrait de respirer et de ne pas se faire encore plus distancer. En face, en plus, c’est un Olympique Lyonnais affaibli qui se déplace à Bordeaux. Alors, on voit mal comment nos « hommes » pourraient passer à côté de cette rencontre… La composition bordelaise choisie par Willy Sagnol :

 

 

kfvnkfdnvmndf

 

 

Le fil du match

9ème : Jallet dédouble Valbuena et lui prend le ballon… Dans la surface, il centre fort mais c’est dégagé par Carrasso.

11ème : Coup franc lointain de Valbuena en direction des buts, le ballon n’est repris par personne et a le temps de faire un rebond ; heureusement Carrasso a suivi et la capte.

13ème : Ballon mal dégagé pour Lyon, Khazri centre en retrait pour Saivet qui frappe fort : repoussé. Le second ballon et la seconde frappe est pour Chantôme : au-dessus.

17ème : Rolan lance parfaitement Khazri à la limite du hors-jeu. Ce dernier temporise dans la surface, ouvre son pied, et ouvre le score !

31ème : Changement pour Bordeaux avec la sortie de Milan Gajic, remplacé par André Poko. Il ne semble pas blessé, il est réconforté à sa sortie par Plasil.

35ème : Maurice-Belay rentre plein axe à partir du côté gauche, sa frappe du droit est trop enlevée.

36ème : Tête de Tolisso lancé sur un corner de Valbuena qui passe juste à côté du but bordelais. Carrasso, stoïque, a eu chaud.

40ème : Second corner de Khazri qui trouve la tête au premier poteau de Jaroslav Plasil ! Bordeaux 2, Lyon 0.

42ème : Rolan est bien lancé en profondeur et se retrouve face à deux défenseurs lyonnais. L’attaquant temporise puis frappe bien au-dessus.

45ème : Nouvel excellent coup franc de Khazri pour le bout du pied de Pablo lancé… Et c’est le troisième but bordelais ! Les deux équipes rentrent au vestiaire avec un score de 3-0 en faveur de Bordeaux.

 

 

48ème : Le ballon rode dans la surface et finit finalement sur Ferri qui frappe ; c’est claqué par Carrasso. Le corner derrière ne donnera rien.

59ème : Rolan lancé à merveille dans l’intervalle par Saivet… Notre attaquant se présente seul face à Lopes, qui intervient. On était tout proche du 4-0.

61ème : Ghezzal frappe du gauche à la limite de la surface mais Carrasso a bien suivi et repousse le ballon.

62ème : Wahbi Khazri sort pour l’entrée d’Isaac Kiese Thelin.

68ème : Coup franc de Beauvue face au but bien frappé : Carrasso la capte.

78ème : Corner et Bordeaux n’attaque pas le ballon… Pablo est en retard et Beauvue réduit le score : 3-1.

79ème : Jaroslav Plasil sort au profit de Vieira Jussiê. De l’autre côté, Kalulu remplace Cornet.

 

 

Bordeaux aura clairement montré tout l’inverse que depuis le début de saison au niveau du réalisme… Mais Bordeaux a aussi joué en équipe, ce qui aura certainement plu à son entraineur qui peut se montrer satisfait : à Nice, ce n’était donc qu’un accident. Trois points qui font énormément de bien…

 

 

Cédric Ccarrasso iconsport

 

 

Les joueurs

 

Débutons cette analyse individuelle, par le portier de cette équipe girondine, Cédric Carrasso, qui n’a pas eu grand chose à faire mis à part un ballon repoussé (9′), une belle claquette (48′) et des ballons bien captés (11′ 60 et 68′). Il est battu en fin de rencontre sur la tête piquée de Beauvue à bout portant (75′).

 

Vient ensuite la ligne défensive, qui a forcément retenu l’attention des supporters au vue des 6 buts encaissés 3 jours auparavant. Pas beaucoup de minutes de jeu pour le latéral serbe, Milan Gajic, qui a dû céder sa place dès la demi-heure de jeu à André Poko, par souhait de l’entraîneur qui le jugeait en dehors de son match. Il a quand même eu le temps de placer quelques centres (2′ 12′) et une bonne pression sur son coté malgré quelques espaces laissés sans être pris en contre. Sur l’autre aile, Maxime Poundjé enchaîne les performances satisfaisantes. Une nouvelle fois très solide défensivement (10′ 47′ 73′), il a aussi un peu apporté offensivement par des centres (13′ 53′). A noter qu’il se blesse en fin de match et ne peut pas être remplacé par Willy Sagnol qui a déjà effectué ses 3 changements. Les projecteurs étaient fixés sur eux tout le match, on attendait beaucoup de leur revanche. C’est chose faite, la charnière est redevenue solide ce soir, et on ne va pas s’en plaindre. Le plus en difficulté aura été Pablo Castro, qui a vécu une partie mitigée. Il est buteur juste avant la mi-temps du bout du pied en devançant Lopes (45′) mais se fait devancer par Beauvue sur corner qui amène le but (75′). Au fil du match, il a été appliqué sur ses relances avec de bonnes interventions défensives (23′ 41′). Son binôme, Nicolas Pallois, a lui rendu une bonne copie avec des interventions toujours aussi importantes et de bonnes relances – même s’il a aussi dégagé lorsqu’il se sentait en difficulté – mis à part quelques errances. Un gain de confiance imagé par son déboulé de sa défense jusqu’à l’entrée de la surface adverse (82′). On a retrouvé notre roc ce soir, et c’est de bon augure avant le déplacement à Kazan.

 

Progressons dans les joueurs de champ, avec les milieux de terrains. La très bonne performance de Clément Chantôme pour commencer. Engagé dans l’entre-jeu (il récolte encore un carton jaune au passage) et très juste dans les passes (comme le prouve son 94% de passes réussies et 14 ballons récupérés), il a notamment était très important dans la récupération et dans les premières relances du jeu girondin. Il réalise ce soir l’une de ses meilleurs performances depuis son arrivée l’hiver dernier. Transition toute trouvée, son type de jeu devant la défense permet à Jaroslav Plasil d’être plus haut dans son positionnement. Et ce fut une très bonne chose pour l’animation girondine puisque le tchèque a réussi à bien trouver ses attaquants comme en témoigne cette belle passe entre la défense qui permet à Rolan de se présenter seul face au but (76′). Il a beaucoup aidé dans le domaine défensif notamment avec de bonnes récupérations (23′ 46′) mais aussi dans la cohésion du groupe interprété par de nombreux encouragements et aides au placement à l’égard de ses coéquipiers. Pour couronner le tout, il est encore buteur (40′) de la tête et sur corner s’il vous plaît… Un retour encourageant donc avec ses deux réalisations en deux matchs après son but face à Nice mercredi soir. Remplacé par Jussiê (79′). Autre milieu de terrain titularisé par l’entraîneur, le capitaine Henri Saivet. Performance très correcte, avec de bonnes orientations de jeu et de bons ballons à ses attaquants et il fut encore une fois très bon dans son rôle de récupérateur avec des interceptions importantes (21′ 44′ 78′).

 

Pour l’animation offensive, les clés ont été distribuées sur le coté gauche à Nicolas Maurice-Belay d’une part. Très remuant avec ses débordements habituels (13′ 43′), il a aussi été précieux dans le repli défensif pour venir en aide à son latéral gauche à l’image de ses nombreuses interventions proches des ses cages (34′ 56′). On attend encore plus de l’ancien sochalien qui s’est éclipsé en seconde période. En grande partie à cause de l’immense performance de Wahbi Khazri. Alors oui, les mots sont forts, mais le tunisien délivre ce soir deux passes décisives et marque un but (à l’origine de 50% des buts depuis de la saison). A commencer par son but, bien servi par Diego Rolan, il file ensuite tromper Anthony Lopes. Il dépose ensuite deux buts, l’un sur corner pour Jaroslav Plasil, l’autre sur coup-franc pour Pablo. Sans compter, ses interventions défensives pour venir en aide lui aussi à son ailier. Une performance plus que réussie, en partie grâce à Willy Sagnol qui l’a ménagé à Nice quand la partie était pliée, ne l’oublions pas. Remplacé par Kiese Thelin (63′).

 

Malheureusement pour Diego Rolan, il ne marquera pas son premier but en championnat cette semaine. Et ce n’est pas faute d’avoir eu des situations. La plus grosse, étant énoncée plus haut, est son face à face raté face au portier lyonnais (76′) qui n’améliore pas la confiance du buteur uruguayen. Il se créa aussi une occasion en solitaire mais sa frappe sera non cadrée (28′). A lui de se remettre au travail pour retrouver sa finition de l’an dernier qui a tellement aidé les girondins.

 

Enfin au niveau des remplaçants, un seul a eu le temps de bien s’exprimer. C’est André Biyogo Poko qui réalise une bonne performance dans un poste assez étrange de latéral droit. Il a su très vite entrer dans le match (31′) et effectuer des interventions pour stopper toutes offensives lyonnaises sur son coté (38′ 43′). Assez tranquille en seconde période, au vue des rares incursions des lyonnais dans la surface girondine. Isaac Kiese Thelin a encore une fois loupé une occasion de briller (seulement 7 ballons touchés en 30 minutes dont 3 perdus) tandis que Vieira Jussiê est rentré en fin de match lorsque le jeu était neutre et complètement fini.

 

 

Milan Gajic et Jaroslav Plasil iconsport

 

 

La feuille de match

Samedi 26 septembre 2015 à 20 heures

8ème journée de Ligue 1 2015-2016

Stade Matmut Atlantique

26 593 spectateurs

Bordeaux-Lyon

Arbitre : M. Benoit Millot

Buts : Khazri (17eme), Plasil (40eme) et Pablo (45eme+2) pour Bordeaux – Beauvue (79eme) pour Lyon

Cartons jaunes : Chantôme (26eme) et Pablo (71eme) pour Bordeaux

Cartons rouges : Aucun

Bordeaux : Carrasso – Gajic (Poko, 31ème), Pablo, Pallois, Poundjé – Chantôme, Saivet (c), Plasil (Jussiê, 79ème), Khazri (Kiese Thelin, 64ème), Maurice-Belay –  Rolan.

Lyon : Lopes – Jallet, Rose, Umtiti, Morel – Tolisso (Malbranque, 69ème), Ferri, Mvuemba, Valbuena (Ghezzal, 54ème) – Beauvue, Cornet (Kalulu, 80ème).

 

 

Nicolas Pallois iconsport

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 7

Gajic : (non noté) puis Poko: 6

Poundjé : 6

Pallois : 7

Pablo : 6

Saivet : 6

Chantôme : 9

Plasil : 8

Khazri : 9

Maurice-Belay : 5

Rolan : 5

 

 

Mathieu Valbuena iconsport

 

 

Les statistiques d’après match

Bordeaux-Lyon

Possession : 46%-54%

Tirs : 10-10

Tirs cadrés : 4-4

Passes réussies : 81%-83%

Hors-jeux : 4-3

Corners : 3-5

Fautes : 10-9

Cartons jaunes : 2-0

Carton rouge : 0-0