É-POUS-TOU-FLANT !

Joie Bordeaux Sané

 

Le résumé

 

Dernier match de la seconde journée, et la possibilité de monter encore au classement face à un Monaco encore en rodage, et surtout défait à domicile face à Lorient, lors de la première journée. Sans trop de stars, avec une défense presque expérimentale, l’ASM arrive pourtant avec des ambitions, et surtout celle de se racheter. Bordeaux a fait fort, avec une équipe extrêmement offensive sur le papier, peut-être aussi parce qu’on n’en avait plus l’habitude. Voici la composition des bordelais.

 

 

CompoASM1

 

 

Après un début assez haut des bordelais, les débats s’équilibrent, et c’est même Monaco qui se créera les meilleures opportunités, sans que celles-ci ne soient réellement transformées en occasion cela dit. Si ce n’est une frappe que Carrasso repousse « facilement » des deux poings. Une percée ravageuse de Rolan réveillera le stade à la 31ème minute, donnant un bon coup franc plein axe aux Girondins. Il sera tiré par Khazri, et repoussé par Subasic des deux poings lui aussi (33ème). La frappe contrée de Berbatov à la 41ème minute de jeu jettera un froid dans les tribunes de Chaban, mais fort heureusement elle est contrée… Et ce qui devait arriver arriva. Sur un centre au second poteau, Germain trouve parfaitement Berbatov seul, laissé par Faubert allant au marquage sur un autre joueur. Bordeaux est mené 0-1 juste avant la fin de la première période.

 

Un score presque logique tant Bordeaux a été « nul », et ce sont Khazri et Sertic qui le disent. C’est surtout une formation bordelaise peu habituée à ce schéma (4-4-2), ne produisant au final que très peu de jeu qui était présente, ou plutôt inexistante sur la pelouse.

 

 

CompoASM2

 

 

Les Girondins reviendront sans Diabaté, mais avec Plasil. Résultat, on retrouve un schéma que l’on connait bien, et Faubert déborde pour un centre au second poteau… Contento remet dans l’axe de la tête et Rolan pousse la balle au fond ! Égalisation des Girondins tôt dans cette seconde période (48ème) ! Quel retour ! Bordeaux continue de pousser dans ce système, les joueurs se trouvent facilement. Plasil trouve dans l’intervalle et la profondeur Khazri, qui frappe du gauche mais c’est trop croisé (54ème). Et on ne s’arrête pas. La fougue de Khazri est incroyable. Rentrant dans la surface, il surclasse Abdennour qui fait faute ! Pénalty et carton jaune ! Même si au vu du ralenti, il n’y peut-être pas grand-chose, si ce n’est un bras qui traine. C’est Sala qui va s’en charger et inscrire son premier but en Ligue 1 ! Goaaaaaaaaaaaaaaaaaal ! Les Girondins mènent 2-1 ! On continue, encore et encore. Les Girondins poussent et surfent sur la vague du jeu et du spectacle. Coup franc de Sertic au premier poteau pour la déviation de Sané de la tête au second poteau, et Rolan est présent pour la mettre au fond des filets ! Bordeaux 3, Monaco 1 ! Bon, il y avait un hors-jeu sur la déviation de Sané… Mais on n’a rien vu, et vous ?

 

71ème minute ; contre-attaque. Au centre du terrain, une-deux magnifique pour Khazri qui attend le dernier moment pour décaler sur Sala, à droite. Le contrôle est un peu long et la frappe de l’argentin est trop enlevée. Quelques secondes plus tard, la défense monégasque dégage mal. Subasic sort mal à son tour et percute Khazri, venu presser… Dans la surface ! Pénalty indiscutable cette fois-ci ! S’en est fini des politesses, Khazri s’occupe de la sentence et le transforme ! Gooooaaaaaaaaaaal des Girondins de DE Bordeaux ! 4-1 ! Le stade explose ! C’est MA-GIQUE ! (75ème)

 

Il ne se passera plus rien jusqu’à la fin de la rencontre et Bordeaux l’emporte 4-1. Les joueurs peuvent exulter, et communiquer avec le public, comme ils l’ont fait sur chaque but ce soir. A noter l’intelligence de Sagnol et son staff qui ont su changer de fusil d’épaule et revenir sur leur décision initiale. A noter ensuite le rôle important de Plasil qui a su équilibrer son équipe. Enfin, vous avez vu ce public ? Magnifique !

 

 

Merci Bordeaux, allez Bordeaux !

 

 

10582202_10204236259924988_637743539_n

 

 

Les joueurs

 

Cédric Carrasso aura eu une parade des deux poings en première période, avant de prendre un but sur une tête magnifiquement placée de Berbatov. En seconde période, pas grand-chose à faire, pour ne pas dire rien, étant bien épaulé par ses défenseurs.

 

Julien Faubert semblait bien en jambes, mis à part quelques approximations au niveau de ses passes. En fin de première période, il voudra prendre au marquage un joueur de l’axe au lieu de prendre Berbatov, pourtant de son côté. Résultat, Monaco marquera. Mais Julien se rattrape ensuite en étant solide défensivement tout au long de la seconde période, amenant même l’égalisation sur son centre pour Contento. Diego Contento, justement. Très souvent devant, très offensif, il fut passeur décisif de la tête pour son premier match. Combinant bien avec les joueurs de son couloir, il fut aussi présent défensivement. Une rentrée de très haut niveau dans un groupe qu’il ne connait que depuis quelques jours. Ludovic Sané est resté sur sa lancée de capitaine. Très sûr, rassurant, parlant sans cesse à ses coéquipiers, il est lui aussi passeur décisif sur le second but de Rolan. Pour le moment, il n’y a absolument pas à regretter ce nouveau rôle qui fait de lui un défenseur infranchissable. C’était la première titularisation ce soir de Nicolas Pallois avec les Girondins de Bordeaux. Un mur, une forteresse imprenable. Il nous a impressionné par sa sérénité, sa relance propre, et sa protection de balle. Une rencontre fantastique, à l’image de l’équipe.

 

Au poste de milieu défensif, Grégory Sertic se retrouvait finalement bien seul, trop seul, en première période. Alors, il fit du mieux qu’il put, mais sera bien aidé par Plasil qui l’épaulera. Il en profitera pour d’ailleurs être sur le coup franc qui amènera la tête de Sané, et le but de Rolan. A ses côtés en première, Wahbi Khazri prit sans cesse les intervalles afin de désorganiser l’ASM. Virevoltant, frappant dans n’importe quelle position et tirant à merveille les coups de pieds arrêtés, il est récompensé en provoquant deux pénaltys, puis en transformant un pour ce qui est son premier but sous ses nouvelles couleurs en L1. Un carton plein. Nicolas Maurice-Belay était dans un rôle un peu bâtard en première et lorsqu’on le sort de son couloir, ses performances sont assez aléatoires. Replacé en seconde période côté gauche, il combine à merveille avec ses coéquipiers et profite de quelques contres pour s’illustrer. Cela semble être l’année de Diego Rolan ! Bien acclimaté à présent, il s’éclate sur son côté droit et sera ce soir le premier buteur bordelais en poussant le ballon de Contento au fond des filets. Des gestes techniques comme des grands et petits ponts, de très bonnes passes dans le sens du jeu, il est récompensé une seconde fois suivant la tête de Sané – bien qu’hors-jeu – qu’il poussera au fond. Libéré !

 

Devant, deux attaquants pour une première idée de Willy Sagnol. Cheick Diabaté et Emiliano Sala, deux attaquants au même profil qui ne s’entendent certainement pas encore parfaitement. L’attaquant Malien sera très discret et très bas, ce qui lui vaudra d’être sorti par son entraîneur à la mi-temps – qui a une autre idée derrière la tête – pour le bien de l’équipe. L’attaquant argentin ne se montrera pas meilleur tout au long de la rencontre au final, mais il marque son premier but en Ligue 1 sur un pénalty. C’était le soir des premières.

 

Rentré à la mi-temps alors qu’il était encore avec des béquilles il y a 48 heures, Jaroslav Plasil a changé la rencontre. Tout d’abord en ne laissant plus seul Greg Sertic, et en rééquilibrant le milieu de terrain. Son entraîneur lui rendra hommage à la fin de la rencontre. Cela fait plaisir de revoir ce joueur concerné. Younes Kaabouni ne fit pas tâche lors de son entrée, se battant sur tous les ballons et scellant complètement le milieu de terrain. Enfin, Hadi Sacko profita de quelques nouvelles minutes en Ligue 1 afin d’acquérir de l’expérience, dans de bonnes conditions.

 

 

10613921_10204236259884987_1378787944_n

 

 

La feuille de match
Dimanche 17 aout 2014 à 21heures
2ème journée de Ligue 1 2014-2015
Stade Jacques Chaban Delmas, Bordeaux
28285 spectateurs
Arbitre : Monsieur Tony Chaptron
Bordeaux 4 – 1 Monaco
Buts : Rolan (48ème, 65ème), Sala (61ème, sp), Khazri (74ème, sp) – Berbatov (45ème)
Cartons jaunes : Khazri (57ème) – Toulalan (31ème), Abdennour (60ème), Subasic (74ème)
Cartons rouges : Néant
Bordeaux : Carrasso – Faubert, Contento, Pallois, Sané © – Sertic, Khazri (Kaabouni, 76ème), Rolan (Sacko, 83ème), Maurice-Belay – Sala, Diabaté (Plasil, 46ème).
Monaco : Subasic – Fabinho, Raggi, Abdennour, Elderson – Moutinho, Toulalan ©, Kondogbia (Carrasco, 69ème) – Ocampos (Silva, 76ème) – Germain (Falcao, 62ème), Berbatov.

 

 

10603009_10204236259684982_58699848_n

 

 

Les notes Girondins4ever
Carrasso : 7
Faubert : 7
Contento : 8
Pallois : 10
Sané : 10
Sertic : 7
Khazri : 10
Maurice-Belay : 6
Rolan : 10
Diabaté : 5
Sala : 7

Plasil : 8

 

 

Sorry, there are no polls available at the moment.

 

 

 

10614015_10204236259844986_2089095731_n

 

 

Les statistiques
Bordeaux-Monaco
Possession : 48% – 52%
Tirs : 10 – 6
Tirs cadrés : 5 – 3
Passes réussies : 81% – 81%
Hors-jeux : 4 – 2
Corners : 3 – 4
Centres : 11 – 19
Fautes : 13 – 21
Cartons jaunes : 1 – 3

 

 

Crédit Photos : FIFA et Icon Sport

 

 

Joie Bordeaux