[CFA 2] Petite victoire mais grosse colère

but

 

Le résumé


C‘est à un horaire inhabituel, en ce lundi soir, que cette rencontre de CFA2 se déroule au stade Robert Brettes de Mérignac. Un temps idéal néanmoins pour pratiquer du football. Ô, pas du grand football messieurs, dames, mais à l’image de leurs ainés professionnels, une rencontre sans grande prouesse technique, où seul le résultat compte.

 

 

Ulrich Ramé et Pierre Ducasse sont les têtes d’affiche de la soirée et une vieille connaissance des marines et blancs côté Mérignac : Arnaud Faget, sur le banc. Détaillons la composition bordelaise. Ramé garde les cages, une défense à plat composée de Dulom et Poundge sur les côtés et de la charnière centrale Sané-Gradit. Au milieu, la paire Ducasse-Blombou est chargée d’assurer la récupération et la remontée de balle. Devant, deux joueurs excentrés avec Quentin Lucas et Evan Chevalier sur les côtés et une paire Sanchez-Sala aux avant-postes. Une sorte de 442 à l’ancienne.

 

La rencontre débute timidement et Blombou décoche la première frappe à la 12ème minute, sans danger pour le gardien mérignacais. Puis à la 28ème minute, Emiliano Sala pique le ballon aux 40 mètres, sprinte jusqu’à la surface et sert Sanchez qui frappe sur le portier adverse. Il ne se passe rien de bien terrible sur cette pelouse jusqu’à la 41è minute et un pénalty semble-t-il logique pour une faute dans la surface bordelaise.

 

Ulrich Ramé nous montre une nouvelle fois quel gardien de talent il fût, en détournant splendidement le pénalty mérignacais. La preuve en image :

 


Arret Ramé par bx3340

 

Pas le temps de se refroidir que Youl doit encore s’employer à la 43ème minute pour claquer au-dessus de sa barre une bonne frappe depuis l’angle de la surface  girondine. La mi-temps est sifflée et on s’ennuie ferme à Robert Brettes. Heureusement que Ramé a de beaux restes.

 

Dès la reprise, Lucas cède sa place à Mignon pour tenter de réveiller cette équipe girondine. Sanchez glisse sur le côté droit. Ca marche, puiqu’à la 52ème minute, Chevalier adresse un bon tir de 20 mètres, détourné par le gardien. Aux aguets, Blombou récupère à l’entrée de la surface mais sa frappe demeure sans danger pour Mérignac.

 

L‘action du match arrive à la 55ème minute avec un joli débordement côté gauche de Poudje qui adresse un bon centre depuis le poteau de corner. Bien démarqué au point de pénalty, Emiliano Sala reprend puissamment d’un bon coup de tête le cuir qui se loge sous la barre du gardien. Un vrai but de pro, et encore une réalisation signée … Sala. Bordeaux impose sa puissance physique et sa technique petit à petit. A la 63ème minute, les Girondins via Ducasse frappent un bon coup franc, de peu à côté.

 

 

Inexplicablement, à partir de ce moment là, les bordelais vont complètement sombrer. Mérignac aurait pu (et dû) concrétiser les nombreuses occasions qu’ils vont se créer. Ramé va devoir intervenir à plusieurs reprises dans les vingts dernières minutes pour protéger ses cages. La défense et le milieu feront preuve d’une étrange passivité et naïveté qui fera littéralement sortir de ses gongs le pourtant placide Patrick Battiston.

 

Les Girondins arrivent par miracle à garder ce maigre avantage, mais bon sang que ce fut pénible surtout à la fin. En fait, entre une première mi-temps soporifique et une fin de match mal maitrisée, Bordeaux n’aura joué véritablement qu’une grosse vingtaine de minutes, le temps d’ouvrir le score.

 

Bordeaux est toujours en course pour la montée en CFA, mais dans ce groupe, peu de joueurs pourraient gravir l’échelon supérieur. Chevalier et Sanchez ont été relativement transparents et manquant de poids offensif. Les satisfaction du soir se nomment Ramé évidemment, la charnière Sané-Gradit (une découverte), Poundje pour sa passe décisive et bien sûr Emiliano Sala. L’attaquant argentin devrait très bientôt taper à la porte des pros, même s’il lui reste beaucoup de travail. Mais l’implication et l’abnégation sont là, notions de plus en plus galvaudées par la jeune génération.

 

Une fois le match terminé, nous avons pu croiser Patrick Battiston qui s’échappa en colère du stade. Visiblement la fin de partie de ses troupes lui reste en travers de la gorge. Même son de cloche pour Pierrot Labat, qui reproche le manque de concentration des joueurs. Mais ce dernier se montre particulièrement enthousiaste pour parler d’Emiliano Sala. De même, il nous promet que Modeste est un très bon jeune attaquant. Enfin il nous dévoile une petite anecdote : Yoann Gourcuff voulait rester en Gironde cet été, mais l’argent et les 25 M€ d’Aulas ont été plus forts que tout.

 

 

 

La feuille de match

 

CFA 2 – 29ème journée – Lundi 2 Mai 2011, 20h00

Stade Robert Brettes – Mérignac

Mérignac 0 – Bordeaux 1

But : Emiliano Sala (55ème)

Composition :

 

Et non, ce n’est pas Sala le capitaine, mais bien Sanchez

 

Les notes Girondins4ever

 

Ramé : 8

Poundje : 6

Sané : 6,5

Gradit : 6

Dulom : 5

Ducasse : 4

Blombou : 5

Chevalier : 4,5

Lucas : 4

Sanchez : 5

Sala : 7

 

Galerie photo et vidéo


 


coup franc ducasse par bx3340

 

 

Emiliano Sala en pleine action

 

 

 

Fin de match difficile pour Bordeaux

 

 

 

Le mur et Ramé sont vigilants

 

 

 

Le duo Sanchez – Sala, pas très performant ce soir

 

 

 

Le coach Battiston qui partira très énervé après la prestation des siens

 

 

 

Ducasse et Sanchez se désaltèrent