Kévin Olimpa : “Il ne faut pas gamberger. On réalise en fait après. On doit gérer toute une série de paramètres sur l’instant mais qui en valent plus que la peine”

    Kévin Olimpa

    Pour ARL, Kévin Olimpa s’est souvenu de son premier match en professionnel. Ce fut aux Girondins de Bordeaux, face à Auxerre en novembre 2008. “Après la malheureuse et regrettable blessure de Mathieu Valverde durant le match, je rentre peu de temps avant la mi-temps et je me retrouve plongé dans le grand bain. Les choses se passent plutôt bien et j’en suis sorti grandi par la suite […] A partir du moment où on est régulièrement convoqué dans le groupe même si on n’est que remplaçant, on sait à quoi s’attendre, on est prêt, on est préparé psychologiquement, on travaille en conséquence la semaine, le moment où ça arrive en fait on ne réfléchit pas, on te dit vas-y et tu es dans le grand bain. Il ne faut pas gamberger. On réalise en fait après. On doit gérer toute une série de paramètres sur l’instant mais qui en valent plus que la peine”.