Florian Brunet : “La dimension sentimentale du ballon rond ? Cette approche est même méprisée par certaines directions”

    Frédéric Longuépée

    Florian Brunet, dans EcoFoot, a regretté que les dirigeants de clubs aujourd’hui – suivez notre regard – ne soient pas motivés en premier lieu par le football, mais par le business, oubliant ainsi la base de ce qu’est un club de foot.

    « Aujourd’hui, la plupart des clubs de Ligue 1 cumulent des problèmes au niveau de l’actionnariat et de la direction opérationnelle […] Les dirigeants de nos clubs professionnels tiennent de moins en moins compte de la dimension sentimentale du ballon rond. Cette approche est même méprisée par certaines directions. C’est pour cela que le football français se plante sur toute la ligne ! Il est impossible d’inculquer le poids de l’institution aux jeunes joueurs si, dans le même temps, les dirigeants ne la respectent pas […] Tous ces problèmes sont amplifiés à Bordeaux depuis la vente du club. Nous avons une direction, menée par Frédéric Longuépée, qui ne comprend rien à l’essence même du football ».