Pierre Hurmic : “Ce stade Matmut Atlantique a un bilan carbone catastrophique. Quand on nous dit qu’il n’a pas coûté cher et qu’il a été très bien conçu, ce n’est pas tout à fait vrai”

    Matmut Atlantique Stade

    Dans So Foot, Pierre Hurmic, nouveau maire écologiste de Bordeaux, a évoqué l’écologie des stades, et particulièrement au Matmut Atlantique, qu’il souhaite vendre aux Girondins de Bordeaux.

    “On pourrait arrêter de construire des stades sur des ZNIEFF (zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique), comme ce fut le cas à Bordeaux. Mais en général, ils n’en ont rien à faire. L’objet sportif passe avant l’objet écologique. Je veux inverser cela. C’est au monde sportif de s’adapter aux contraintes écologiques et climatiques. Ce stade Matmut Atlantique a un bilan carbone catastrophique. Quand on nous dit qu’il n’a pas coûté cher et qu’il a été très bien conçu, ce n’est pas tout à fait vrai. Je n’y suis jamais allé, mais je sais comment il a été construit. Il a des tribunes très verticales, si bien que par endroits, la pelouse ne voit pas le soleil. Donc pour qu’elle pousse, il y a un système de lumino-thérapie très énergivore. Mais tout le monde s’en fiche. Quasiment tous les clubs français adhèrent à l’association Football Écologie France, qui travaille sur l’écologie dans le foot professionnel, mais pas les Girondins de Bordeaux. C’est assez symptomatique. Là aussi, il va falloir qu’ils s’habituent à l’ingérence. Je ne peux pas être le maire de la transition écologique à Bordeaux, mais laisser le milieu du foot faire ce qu’il veut. Il va falloir qu’ils jouent le jeu, comme tous les acteurs privés et publics. Ils ne le savent pas encore, mais on va les impliquer”.

    L’intégralité de l’interview de Pierre Hurmic ICI, sur So Foot