Delphine Chatelin : “Ca nous a laissé un goût d’inachevé alors qu’il nous restait de super-matches à jouer et qu’on pouvait encore se qualifier pour la Ligue des Champions”

    Delphine Chatelin

    Delphine Chatelin, dans La République des Pyrénées, est revenue sur cette fin de saison prématurée à cause du Covid-19, et donc sur le confinement. « On a pris un coup derrière la tête, ça nous a laissé un goût d’inachevé alors qu’il nous restait de super-matches à jouer et qu’on pouvait encore se qualifier pour la Ligue des Champions. Au niveau du confinement, ça s’est bien passé, on a continué avec des programmes individuels. J’ai la chance d’habiter dans une forêt, à côté d’un lac. J’adore vivre dans la nature, je pouvais continuer à me balader avec mon chien. »

    Mais la saison n’est pas finalement encore terminée, puisque Bordeaux pourra jouer sa demi-finale de Coupe de France le 2 août prochain face au PSG. « Bien sûr, c’est une bonne nouvelle. Au moins, on n’a pas tout perdu et on pourra honorer ce grand rendez-vous devant notre public. »

    Est-ce que l’on peut croire en une place en finale ? « Oui, je pense qu’on a l’équipe et le mental pour. Rien n’est impossible. En plus, on pourra compter sur notre 12ème homme qui nous a déjà portées cette saison. »