Christophe Dugarry : “Ne vous inquiétez pas, j’enverrai quelques scuds de temps en temps quand même (rires)”

    Team Duga

    Christophe Dugarry, dans sa dernière émission Team Duga sur RMC, est revenu sur ce passage de près de quatre ans. L’ancien attaquant des Girondins de Bordeaux va désormais profiter de sa retraite.

    « J’ai cette espèce de truc, c’est viscéral, j’ai cette passion qui m’anime. Alors, bien évidemment, je dois en énerver plus d’un, il y en a dans leur voiture qui devaient être fous de rage. J’aimerais parfois faire différemment, expliquer différemment, être plus consensuel. C’est pour ça, quand on me connait, il faut essayer de comprendre que ce que je dis, il y a des mots qui sont un peu durs, mais dans mon esprit, ce n’est pas aussi dur que ce que je peux dire parfois. Après, les gens le prennent comme tel, et c’est logique, mais c’est vrai que c’est parfois un peu plus subtil même quand je le dis, ça ne l’est pas forcément […] Je remercie tout le monde pour cette confiance qu’on m’a apportée […] Dans le radio, bien sûr que je ne connaissais pas le travail. Déjà la confiance qu’on m’a accordée, je ne me rendais pas compte de l’importance du créneau, du travail qu’on allait me demander, d’une émission de 18h-20h sur une radio aussi importante que RMC. Ce qui a fait que j’ai continué, c’est ce rapport humain avec Jean-Louis (Tourre), avec Antoine (Warnier), je m’étais engagé vis-à-vis d’eux et de François Pesenti. C’est ce qui a fait que j’ai continué. Si je n’avais pas eu ce rapport humain, sincèrement, j’aurais arrêté, parce que je me serais dit que j’étais là pour du business, juste un travail et rien d’autre. Ce rapport humain a fait que j’ai voulu aller au bout. Ces quatre ans ont été un super passage, j’ai appris beaucoup de choses, c’était vraiment enrichissant. Ca a déclenché en moi quelque chose de nouveau […] Ce qui me différencie des autres, c’est que j’ai l’impression de savoir ce qui est l’essentiel pour moi. Ce qui est l’essentiel pour moi, j’ai l’impression de m’en rendre compte et de courir après ça […] Ne vous inquiétez pas, j’enverrai quelques scuds de temps en temps quand même (rires) ».

    RMC

    Retranscription Girondins4Ever