Eric Di Meco : “Il faut qu’il entraine pour qu’on arrête de délirer sur ses exigences, etc. Après, il a des responsabilités sur l’image qui lui a été collée”

    Laurent Blanc Benoit Trémoulinas

    Eric Di Meco a commenté l’envie et le besoin de Laurent Blanc, l’ancien entraineur des Girondins de Bordeaux, de trouver un club cet été pour entrainer.

    « Quand il est parti du PSG, Laurent a eu des exigences importantes, et c’est normal. Le problème, c’est que les années passent, et à un moment donné, il faut bosser. La bonne nouvelle dans tout ça, c’est qu’il a pris Mendes comme manager, un des agents qui fait la pluie et le beau temps dans le monde du football. Quand tu veux trouver un club, il vaut mieux passer entre les mains de ces managers. Qu’il aille à Valence, de l’extérieur, j’ai l’impression qu’il s’agit d’un grand nom du football espagnol. Ce stade, à chaque fois que je vais là-bas, c’est un monument. Cette ville pue le foot. Ça joue dans ce championnat, Lolo faisait bien jouer ses équipes, voilà… Le tout, c’est qu’il entraine maintenant, même si ce n’est pas ce club. Il faut qu’il entraine pour qu’on arrête de délirer sur ses exigences, etc. Après, il a des responsabilités sur l’image qui lui a été collée. Laurent, quand il a arrêté d’entrainer, on l’a pratiquement plus vu, on savait qu’il était la tête ailleurs, qu’il avait envie de se ressourcer. Connaissant Lolo, on sait qu’il n’est pas à l’aise avec les médias, que ça ne lui plait pas, que c’est une corvée pour lui, et qu’il ne va pas faire semblant d’aller au stade alors qu’il peut voir le match à la télé… Mais malheureusement dans ce milieu d’image et de communication, c’est important. Du coup maintenant, tu as les cons qui ont répété qu’il préférait aller jouer au golf que d’entrainer… ».

    RMC

    Retranscription Girondins4Ever