Bixente Lizarazu parle de son entente avec Jesper Olsen, une ‘fusion parfaite’, et celle avec Zinedine Zidane, un ‘point d’appui extraordinaire’

    Jesper Olsen

    Pour AS Foot, l’ancien latéral des Girondins de Bordeaux, Bixente Lizarazu, a parlé de deux ententes qui l’ont marqué lors de sa carrière. A commencer aux Girondins de Bordeaux avec Jesper Olsen, puis également au FCGB et en équipe de France avec Zinedine Zidane.

    « C’est vrai que c’est le seul joueur avec qui on a fait ça. On était vraiment interchangeables. Je pouvais être ailier gauche, et lui arrière gauche, ou inversement. C’était fantastique. Tu n’étais pas obligé de revenir. Si tu attaques, tu peux rester devant, tu n’es pas obligé de faire le retour à fond les manettes. C’était presque la fusion parfaite. Avec lui, j’ai vécu une saison extraordinaire. Après, j’étais un joueur qui avait besoin, et qui aimait bien, avoir un relais. Avec Zizou, je pleurais quand je ne l’avais pas devant moi, c’était un point d’appui extraordinaire. Tu lui mettais un ballon, un bon ou un mauvais, avec lui c’était toujours un bon ballon. Le contrôle était toujours parfait. Et, les yeux fermés, je courais et je savais qu’il allait le mettre. Et je savais que je n’allais pas faire la course pour rien. Ça aussi, cela fait partie des choses… Il y a de la spontanéité en fait. Tu fais l’effort, la course, et tu sais que le ballon va te revenir dans le bon tempo. C’est vachement important. Tu crées le travail de couloir, le dédoublement, l’animation du jeu de couloir, qui pour moi ne peut se faire qu’à deux. Il faut être à deux pour arriver à tenir tout le couloir ».

    Retranscription Girondins4Ever