La direction “n’était pas opposée” à un départ de Paulo Sousa, mais “ne voulait pas en être à l’initiative”

    Paulo Sousa, Frédéric Longuépée

    Le JDD, dans son édition du jour, confirme encore une fois que “le courant ne passait plus depuis longtemps” entre Paulo Sousa et Frédéric Longuépée. Les raisons sont toujours les mêmes : Paulo Sousa reproche à son Président “de ne pas répondre à ses besoins de recrutement, loin du projet présenté”, pendant que Frédéric Longuépée n’a pas aimé “ses sorties sur le sujet”. Cependant le JDD rajoute que si la séparation reste à acter, “la direction, ces derniers temps, n’était pas opposée à un départ, seulement au fait d’en être à l’initiative”. Vous l’aurez donc compris, la direction n’avait pas bouger jusqu’à aujourd’hui pour des raisons financières, puisqu’il “aurait fallu verser de fortes indemnités, à hauteur d’un contrat béton (280 000 euros mensuels jusqu’en 2022)”.