Gernot Rohr : “Il est arrivé après toutes ces décisions qui ont été prises à la prise de pouvoir de King Street, ce n’est pas le seul responsable”

    Frédéric Longuépée

    Gernot Rohr explique qu’il a toujours des contacts avec les dirigeants, en tant qu’ancien Girondin et il réitère ses propos sur le fait que selon lui, Frédéric Longuépée n’est pas le seul responsable de cette situation. Il vise clairement King Street.

    Oui, on avait assez régulièrement des réunions avec l’association des anciens des Girondins, qui était présidée par Marius Trésor. Marius Trésor a été nommé, ça a été un souci quand même, pour se rapprocher des anciens, garder les anciens avec eux. Il a été nommé à la tête de l’association des Girondins de Bordeaux, qui a le numéro d’affiliation à la fédération, ce qui est indispensable pour exercer le métier. On a été invité, il y avait Battiston, Plasil, il y en a qui travaille encore au club. Il y avait d’autres anciens joueurs, François Grenet, etc… On a eu une réunion très intéressante où ils nous ont parlé de pleins de choses. Il y a de la volonté. Je l’ai ressenti aussi de la part du président Longuépée, mais il y a un côté endurci des supporters qui est difficile maintenant à l’écoute de ce président. Ils se font une guerre qui est très désagréable à regarder, pénible même, car ça me fait quand même mal de voir cette agressivité. C’est violent alors qu’il est arrivé après toutes ces décisions qui ont été prises à la prise de pouvoir de King Street au début. Pour moi, ce n’est pas le seul responsable. Le vrai responsable pour moi, c’est l’actionnaire. Donc lui doit se manifester, prendre ses responsabilités, assumer le rôle qu’il a. Mettre de l’argent, ils sont tellement riches soit disant, qu’ils peuvent se permettre de renforcer l’équipe, ce qui n’a pas été fait. Et avoir un œil vers la base, c’est les supporters. Il ne faut jamais oublier, sans les supporters, il n’y a pas de club.

    Europe 1

    Retranscription Girondins4Ever