Loïc Ravenel : “Il évoque un nouveau logo et une maison Girondins… Bon, je reste pantois. Cela fait un peu ‘plan stratégique pour les nuls'”

    Frédéric Longuépée

    Loïc Ravenel, co-fondateur du Centre International d’Etude du Sport (CIES), a donné son avis sur à LeeroSportNews le “stratégie” des Girondins de Bordeaux, du moins du peu qui en ressort des propos de Frédéric Longuépée.

    “Quand je lisais l’interview de Longuépée concernant la stratégie post-covid et qu’il évoque un nouveau logo et une maison Girondins… Bon, je reste pantois. Cela fait un peu « plan stratégique pour les nuls ». Il aurait pu parler du centre de formation, d’identité du club au travers d’une politique de jeunes, « on va essayer de faire un recrutement ciblé », je ne sais pas, mais cela fait un peu plus sens selon moi. Pour moi, on est face à un actionnaire qui n’est pas du milieu et qui a dû dire « faites au mieux avec les 100 millions que je vous ai donné » et si cela ne marche pas, ce n’est pas grave. Derrière, je n’ai pas l’impression qu’il y ait un magnifique projet. Ils héritent d’un stade de football « Euro 2016 » mal intégré dans l’espace urbain. Ils se retrouvent avec un joli machin mais on ne peut pas y aller. Si on prend d’autres projets, même comme Marseille, on sent déjà quelque chose de plus en phase avec le sport. Les Girondins de Bordeaux, soyons honnêtes, pour les jeunes de moins de 25 ans, cela ne veut plus dire grand-chose. Alors pour les gens de ma génération, Bordeaux, c’est Giresse voire Zidane, Dugarry ou d’autres mais malgré tout, les grandes heures des Girondins c’était il y a quelque années maintenant. Qui se rappelle de l’équipe de Bordeaux il y a cinq ans à part les fans ? Si vous vous placez dans une logique de business, c’est faible”.