Ludovic Obraniak : “Ces gens ne peuvent pas vider ce club de son âme, de son identité… Je trouve que le nouveau maire se mouille”

    bandicam 2020-06-29 20-45-33-128

    Ludovic Obraniak est revenu sur les sorties médiatique du nouveau maire de Bordeaux au sujet des Girondins, et surtout la demande de démission de Frédéric Longuépée.

    « Cela va au-delà du foot, c’est l’image de ta ville, de ta région, le marque Bordeaux à l’international… Et puis tu as le stade, il y a une inquiétude aussi par rapport aux loyers du stade. Ce club appartient à des gens, sur le moment, mais il appartient aux citoyens de Bordeaux. Là, maintenant, Pierre Hurmic, c’est la technique Boudjellal. Tu as essayé de discuter, ça n’a pas marché. Cela fait déjà un mois que Nicolas Florian, plus lui, se sont associés pour rencontrer Longuépée qui les a envoyés bouler, ils ont envoyé une lettre pour rencontrer King Street… Donc à un moment donné, ils appliquent la technique Boudjellal, c’est-à-dire que tu commences à mettre ce qui se passe sur la place publique. Il y a une ligne qui a été franchie. A partir de là, c’est très difficile de revenir en arrière. La solution, c’est que Frédéric Longuépée et Antony Thiodet s’en aillent. Frédéric Longuépée cristallise toutes les tensions actuelles. S’ils s’en vont, le calme va revenir, et on va pouvoir repartir. Le club appartient temporairement à King Street.  Le club ne leur appartient pas, il appartient aux supporters des Girondins de Bordeaux. Un club, c’est plus que ça. Ces gens ne peuvent pas vider ce club de son âme, de son identité… Je trouve que le maire se mouille et que pour une fois, il prend ses responsabilités ».

    La Chaine L’Equipe

    Retranscription Girondins4Ever