Jean-Marc Furlan : “Quand j’ai vécu à Bordeaux, on se fréquentait le plus avec les joueurs de rugby. On était toujours ensemble, et ils voulaient toujours être avec nous, ils se régalaient”

    Jean-Marc Furlan
    (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

    A la question de savoir si on véhicule une mauvaise réputation du jeune footballeur aujourd’hui, l’ancien joueur des Girondins de Bordeaux, Jean-Marc Furlan, répond.

    « Il ne faut pas faire une généralité, mais on a toujours aimé taper sur les footballeurs. Peut-être parce qu’on est un pays qui se veut intellectuel. Je crois qu’on a une mauvaise perception du footeux. Je suis né dans un pays où on joue au rugby. Mais je vois aussi que quand j’ai vécu à Bordeaux, on se fréquentait le plus avec les joueurs de rugby. On était toujours ensemble, et ils voulaient toujours être avec nous, ils se régalaient. Donc pourquoi toujours dire que le foot… On est le seul pays en Europe dans ce domaine-là, mais il ne faut pas faire une généralité non plus […] Je ne suis pas dans le ‘c’était mieux avant’. On avait nos qualités à notre époque, mais quand je vois la progression que peuvent avoir les joueurs… D’abord, le travail effectué dans les centres de formation, par l’enseignement où l’enseignement est excellent. Tu peux mettre ton gosse dans des centres de formation, pas pour qu’il soit footballeur, mais pour qu’il fasse un très bon enseignement. On est très forts pour ça en France. Nous, on était beaucoup plus cons qu’eux. Quand tu avais affaire à Furlan au quotidien, il fallait que tu sois très costaud, je te le dis. Il fallait que tu sois gaillard tous les jours. Tandis que maintenant, c’est beaucoup plus agréable de diriger les joueurs ».

    Retranscription Girondins4Ever

    https://twitter.com/prolongationpod/status/1257926186426150913