Romain Molina : “King Street veut vendre, mais il n’en a rien à foutre à qui. King Street est entré en négociations avec des américains”

    Girondins Etats-Unis Amerique USA Investisseurs

    Romain Molina a fait un point sur le propriétaire des Girondins de Bordeaux, King Street, assurant que le fonds d’investissement était en contact avec un américain pour vendre le club.

    « Au milieu de tout ça, tu as King Street. La direction n’a pas de contact avec les proprios ! Je rappelle que les mecs qui ont racheté le club se sont faits dégager en même pas un an, tellement il y avait un trou dans la caisse, tellement tu avais de notes de frais… C’est un braquage incroyable. Et le pire c’est que ces mecs-là, DaGrosa et Varela, ils veulent faire un coup à l’étranger avec un autre club. Tu vois des articles dans la presse étrangère les glorifiant ! Les glorifiant ! […] Bordeaux c’est l’exemple type de tout ce que je décris dans ce milieu de merde. Là, King Street ne savait pas quoi faire avec le club : ‘on garde, on ne garde pas ?’. King Street, ils ne sont pas emmerdés parce qu’on leur a volé de l’argent, ils sont emmerdés parce qu’ils n’ont pas envie que ça se sache ! La morale c’est ‘prenez-moi 20-30M€, mais il ne faut pas que ça se sache’. C’est ça le monde dans lequel on vit, c’est ça le foot. Ce qui les emmerde King Street, c’est la médiatisation du football, et c’est pour ça qu’ils veulent se tirer. Aujourd’hui ils veulent vendre, mais ils n’en ont rien à foutre à qui. King Street, ils sont entrés en négociations avec des américains. Je n’ai pas le nom. Au début, ils voulaient 120 patates !!! Finalement, ils sont un peu à la baisse, c’est en négociation. Mais ils veulent s’en débarrasser aujourd’hui ».

    Retranscription Girondins4Ever