Christophe Dugarry : “J’ai mon club de cœur (Bordeaux) qui est en train de dépérir”

    Christophe Dugarry

    Dans Le Parisien, Christophe Dugarry a été invité à réagir sur l’initiative de Luis Fernandez qui veut constituer une liste d’opposition et trouver un candidat pour la FFF. L’ancien bordelais a plus généralement parlé du football français qui dérive, et donc forcément des Girondins de Bordeaux.

    “C’est très bien, j’ai envie que le football revienne aux footballeurs. Pourquoi les clubs qui fonctionnent bien à l’étranger, comme le Bayern Munich ou la Juve, ont toujours d’anciens grands joueurs comme dirigeants? Chez nous, on a des banquiers, des mecs qui font de la communication, des mecs avec tout un tas de diplômes qui arrivent. Ces gens nous expliquent comment il faut faire du football comme à Bordeaux avec Thiodet (directeur de la stratégie commerciale qui serait sur le départ) et Longuépée (président), deux artistes. Résultat : le stade n’a jamais été aussi vide, les résultats sont catastrophiques… Le football, c’est simple et c’est ce que Luis, qui ne m’a pas sollicité, veut mettre en avant à travers son initiative. Comment voulez-vous vous y retrouver ? J’ai mon club de cœur (Bordeaux) qui est en train de dépérir. Je regarde les matchs de Ligue 1 et on s’ennuie de plus en plus. Et puis il y a ce trading aujourd’hui dans le football, avec des fonds d’investissement qui sont là pour faire 15 % de rentabilité. J’ai mal à mon football”.