Florian Brunet : “Notre obsession est de faire partir Frédéric Longuépée. On veut œuvrer pour que notre club retrouve son lustre d’entant, avec Frédéric Longuépée ce n’est pas possible, tout est paralysé”

    Frédéric Longuépée

    Florian Brunet a répondu à la question de l’avenir, si cela ne bouge pas à la tête des Girondins de Bordeaux. Comme il est impossible de travailler avec Frédéric Longuépée et que ce dernier ne cesse de répéter qu’il ne démissionnera pas…

    “Toutes nos actions, tout doit être fait, nous c’est notre obsession. King Street va devoir se dévoiler, à un moment on avait mis une forte pression à King Street, là de toute façon, avec la crise que l’on connait actuellement, ils vont vraiment devoir se dévoiler. Quand un actionnaire permet au club de rester en Ligue 1, on est obligé de constater que leur investissement est là. Donc, l’aspect actionnaire, on va avoir les responses. Par rapport à tous les affronts que l’ont a eus ces derniers mois, la priorité réelle, notre obsession est de faire partir Frédéric Longuépée. Aujourd’hui, c’est lui qui empêche tout l’environnement des Girondins de Bordeaux de travailler, que ça soit les salariés, que ça soit les supporters, le centre de formation, les journalistes, les partenaires… Personne ne peut plus travailler, tout est paralysé à tous les niveaux ! Nous, on veut simplement se remettre au travail, œuvrer pour que notre club retrouve son lustre d’entant, avec Frédéric Longuépée ce n’est pas possible, tout est paralysé. On va donc axer tous nos efforts là-dessus, et bien évidemment il faut absolument empêcher une réorganisation du service de sécurité qui serait une catastrophe pour l’ordre public, et là j’alerte tous les politiques et tout l’environnement du club, nous on ne sait pas comment gérer notre millier d’adhérents et notre millier de sympathisants. Là, réellement, il faut se rendre compte de la violence de l’attaque, par rapport à la réorganisation du service de sécurité. Voilà les urgences. Elles sont de préserver ce qui a toujours marché aux Girondins de Bordeaux : une organisation autour de la tribune populaire qui a fait ses preuves, et derrière il faut remanier l’équipe opérationnelle, il n’y a pas d’autres solutions. Comment Frédéric Longuépée, et je ne parle même pas d’Anthony Thiodet, peut encore être en place ? Un homme qui vient bomber le torse en piétinant l’institution FCGB, en se vantant de faire une escroquerie en ce moment qui est scandaleuse. A un moment où on a besoin de solidarité, on a une personne qui vient se vanter de profiter de cette solidarité. Mais quelle honte. Depuis le 25 mai, le jour où tout le monde nous annonçaient qu’il état dehors, on nous prend pour des ânes en nous disant qu’il est là, et pour longtemps. En tout cas ce n’est plus possible, Frédéric Longuépée et Anthony Thiodet paralysent toute remise en marche du club, ces deux personnes-là doivent partir au plus vite et qu’une nouvelle équipe opérationnelle se mette en place. Et cette dernière doit appréhender ce que sont les Girondins de Bordeaux, elle doit comprendre son histoire, ses valeurs et ses particularités qui nous sont propres et dont on doit être fiers. Adieu Lescure c’était magique, 2010 c’était magique, 1999, Milan, la campagne européenne… c’est notre histoire, elle n’appartient à personne d’autre, elle nous est propre. Les gens qui dirigent les Girondins de Bordeaux doivent s’imprégner de cette histoire. Vous vous rendez compte qu’une personne, qui est là depuis même pas 1 an pour Frédéric Longuépée, vient nous parler de valeurs, de l’histoire des Girondins de Bordeaux. Un club de foot ce n’est pas une entreprise, c’est quelque chose de très sentimental dont il faut prendre en compte. Aujourd’hui, la place des Ultras au sein du club elle est énorme. Cette place on l’a gagnée à la sueur de notre front, à la sueur de notre indépendance et l’apogée de cette place c’est Adieu Lescure. On a travaillé pendant des mois bénévolement et on a donné du bonheur aux gens. C’est peut-être dans l’histoire des Girondins de Bordeaux la seule date non sportive qui a marqué à jamais l’histoire du club. Donc notre place elle doit être centrale, on l’a gagnée”.

    GoldFM

    Retranscription Girondins4Ever