Florian Brunet : “Au-delà de cette différence idéologique, il y a derrière des trahisons impardonnables : vol, molestation, violence, interdiction de stade, Leaks, chômage partiel…”

    Frédéric Longuépée

    Florian Brunet a expliqué que si les supporters des Girondins de Bordeaux et les Ultramarines ne faisaient pas une histoire de personne mais d’idéologie avec Frédéric Longuépée, il y a également plusieurs éléments à prendre en compte, qui font que le dialogue ne sera plus JAMAIS possible.

    « Au-delà de cette différence idéologique, il y a derrière des trahisons impardonnables. L’affaire de la billetterie c’est purement et simplement du vol. On a ensuite été molestés, violentés, par une équipe de sécurité. Ensuite, on a quelqu’un qui nous a interdit de stade arbitrairement, sans la moindre décision de justice, en profitant d’une loi scandaleuse, qui donne le pouvoir aux Président de Clubs. Longuépée a utilisé cette voie, c’est un des très, très rares présidents de France qui l’a utilisée, par le biais de la main de la directrice juridique. Nous avons des garçons qui ont été interdits de stade sans la moindre décision de justice, et sans preuve. Ce fait quand même beaucoup. Aujourd’hui, on nous dit qu’on veut le dialogue, et on placardise David Lafarge qui est quelqu’un aimé de tout le virage, de tous les stadiers, de tout le club. Et on nous dit qu’on le placardise et qu’on fait venir un commissaire de police du PSG. Et j’en passe… Vous avez vu les Leaks, ces gens-là qui mentent comme ils respirent qui ont invité des histoires à dormir debout, où ils salissent l’intégrité des gens, où ils inventent des histoires incroyables. Ils vont jusqu’à dire qu’on a mené les M&B IDF. Ils vont jusqu’à dire que pour me parler il faut passer par un avocat, une attachée de presse : ce sont de mythomanes ! Ils se vantent au nom de l’institution des Girondins, ils se vantent de faire travailler des gens pendant le chômage partiel, pendant une crise jamais connue. Mais comment voulez-vous qu’on rediscute, qu’on refasse confiance à des gens qui n’ont plus absolument aucune crédibilité ?! On ne peut plus discuter avec Frédéric Longuépée. Et ce n’est pas Florian Brunet qui décide, on est une organisation. On a 30 personnes au sein des Ultras qui ont entre 25 et 55 ans, qui ont le VS et les Girondins de Bordeaux dans les tripes, et qui jamais n’accepteront que les Ultramarines rediscutent, recrédibilisent une personne telle que Frédéric Longuépée. C’est fini ! Cet homme-là nous a tout fait, tout fait ! ».

    GoldFM

    Retranscription Girondins4Ever