Mehdi Aït Ahmed : « La récréation est terminée »

    Naoufel Khacef

    L’agent sportif FFF Mehdi Aït Ahmed serait sur le point d’attaquer le journal L’Équipe pour l’interview de Naoufel Khacef publiée ce week-end (lire ici).

    Joint par téléphone, il nous a confirmé qu’il travaillait sur le dossier avec plusieurs avocats. Le journaliste Arnaud Hermant serait la cible principale de cette attaque car il aurait agi « non pas par défaut d’information mais en toute connaissance de cause, ce qui est gravissime».

    Cette interview est qualifiée par l’agent comme « extra-dimensionnelle », ce qui aurait justifié sa réaction décalée (lire ici).

    Il considère que son image a toutefois été écornée de manière « mesquine » et voit le joueur comme « une victime instrumentalisée par des gens vicieux et manipulateurs ». Tout en précisant: « Il dit que le club n’y est pour rien? En étant sous contrat jusqu’au 30 juin, il est certainement très à l’aise pour s’exprimer librement sur le sujet ».

    L’agent de Gabriel Lemoine « se félicite » de voir que Frédéric Longuépée confirme que l’intermédiation entre le club et le joueur a été réalisée par ses soins.

    De ce fait, il se demande pourquoi le joueur aurait eu envie de changer d’agent alors qu’il avait toujours été clair sur le fait qu’il allait s’engager sur le long terme avec l’agent qui lui permettrait de signer en Europe.

    Mehdi Aït Ahmed tient à « féliciter chaleureusement Monsieur le Conseil de Naoufel pour son imagination débordante » et se demande « s’il ne l’accuse pas de ses propres turpitudes » lorsque l’histoire de la partie administrative entre Raquel et Mehdi Aït Ahmed est racontée de manière « imaginaire » par le joueur.

    Il « félicite également » la confirmation de l’exercice illégal de la profession d’agent sportif par Raquel Herraiz Del Moral (“Raquel est mon véritable agent”, expliquait Naoufel Khacef dans L’Equipe). Tout comme la confirmation des relations de celle-ci avec Éduardo Macia et Sevan Karian.

    Il ajoute ensuite : « Je les félicite tous autant qu’ils sont pour avoir confirmé officiellement ce que nous savions déjà officieusement. »

    Avant de conclure : « J’espère qu’ils ont bien profité de ce long week-end. La récréation est terminée. »