Nicolas Paolorsi : “Pour le projet sportif, ce sont plus des joueurs qui sont en fin de course. Mais dans l’image, dans ce que tu renvoies à la gueule des autres clubs…”

    Olivier Giroud

    Nicolas Paolorsi s’est exprimé au sujet de la tentative de transfert avortée pour l’attaquant international français, Olivier Giroud, l’été dernier, aux Girondins de Bordeaux.

    “Ce n’était pas des conneries. Il y a eu des approches avec Giroud mais ils ont rapidement vu que ça allait être très compliqué de le faire. Mais il y a eu des approches concrètes avec Giroud, comme avec Slimani. Avant qu’il n’aille à Monaco, les relations avec Slimani étaient assez chaudes. […] Pour le projet sportif, ce sont plus des joueurs qui sont en fin de course (Giroud et Koscielny, NDLR). Mais dans l’image, dans ce que tu renvoies à la gueule des autres clubs, c’est comme leur dire « regardez, Bordeaux, on existe toujours. » Et Olivier Giroud, il a la perspective de jouer la Coupe du Monde, c’est un mec qui même s’il est plus sur la fin de sa carrière qu’au début, il a un vrai enjeu sportif, contrairement à Koscielny par exemple. C’est plus être bon en Ligue 1 pour lui que d’avoir des perspectives en Equipe de France. Mais Giroud, c’était impossible à faire financièrement, encore une fois. Ce sont des mecs en termes de prime à la signature déjà, c’est énorme. J’entends des idées de supporters qui sont très bonnes sur le papier mais ils ne se rendent pas compte à quel point un joueur, un attaquant ça vaut cher. Et la concurrence qu’il peut y avoir sur ce genre de gars. Un joueur comme Slimani, l’an dernier, il y avait une concurrence de fou et Bordeaux n’est plus la priorité de ces joueurs-là. Il faut se démarquer autrement. Slimani, tu avais Monaco et Bordeaux. Tu choisis quoi, toi ? Tu as un club qui joue potentiellement la Ligue des Champions, ou l’Europe tous les ans et en plus c’est Monaco, donc le cadre de vie, ce n’est pas dégueu. Et tu as Bordeaux qui végète. Donc le choix est vite fait, à moins que tu sois un amoureux du club ou que tu aies envie de te relancer parce que tu es à la cave. Si tu as plusieurs clubs qui sont sur toi, tu ne mets pas Bordeaux en numéro 1 ou alors il faut être très convaincant, quand tu es dirigeant de Bordeaux”.

    Game Of Foot
    Retranscription Girondins4Ever