Nicolas Paolorsi : “Quand tu as autant de soucis en extra sportif, tu as besoin d’avoir quelqu’un de fort médiatiquement, et de gens qui parlent, pour défendre l’institution, leurs convictions si jamais ils en ont”

    Frédéric Longuépée

    Nicolas Paolorsi, correspondant RMC, en évoquant la situation actuelle aux Girondins de Bordeaux, ne voit pas comment les soucis peuvent se régler.

    « Non, ça ne se règle pas, tu as des problèmes très profonds et, franchement, la direction actuelle a raté énormément de choses dans sa communication, sa façon d’amener le projet, dans ses relations avec certains clubs amateurs… Depuis le début de la semaine dernière, ils commencent à s’exprimer, et je trouve ça très bien, mais on ne les a pas entendus pendant très longtemps. Et je trouve que quand tu as autant de soucis en extra sportif, tu as besoin d’avoir quelqu’un de fort médiatiquement, et de gens qui parlent, pour défendre l’institution, leurs convictions si jamais ils en ont, ou au contraire parfois pour s’affirmer. Ça, ils ne l’ont pas. Je pense que la seule chose qui fera que les choses s’arrangeront, c’est si jamais la saison prochaine les Girondins font une super saison et qu’ils se retrouvent 4-5èmes, ça va peut-être adoucir les relations entre les différents camps, et encore… Il y a des problèmes structurels profonds. On a reproché beaucoup de choses au club, une politique où ils veulent dégraisser, mais avec une augmentation du nombre de salariés qui est importante… Il y a beaucoup de choses qui font que c’est trop profond pour dire que ça va s’arranger. Ce n’est pas un conflit de cours d’école. Après, pour l’instant, ils ne veulent pas vendre, ils veulent rester là, Frédéric Longuépée va rester le Président, les Ultras vont rester là et ils aiment leur club. Quoi faire ?! Je ne vois pas de solution ».

    Game Of Foot