Lionel Charbonnier : “Même si Longuépée part, si King Street reste, ils mettront un mec qui fera la même politique. Qu’ils fassent du business s’ils veulent, mais en gardant l’identité !”

    Frédéric Longuépée

    Lionel Charbonnier, à la question de savoir si le départ de Frédéric Longuépée pourrait arranger les choses aux Girondins de Bordeaux, répond :

    « Il est là le souci pour les supporters des Girondins. J’en ai beaucoup à côté de moi, et ils me disent tous que King Street, avec leur politique, celle qu’ils veulent mettre en place, ils ne s’y reconnaissent plus, ils ne reconnaissent plus leur club, ils n’arrivent plus à s’identifier au club. Même si Longuépée part, si King Street reste, ils mettront un mec qui fera la même politique. Je pense que quoi qu’il en soit, vous n’arriverez pas à retrouver votre club tel que vous voudriez l’avoir… […] Quand tu as des dirigeants qui arrivent d’une autre culture, qu’ils ne connaissent pas le football, qui n’ont que pour but de faire du profit, qu’ils s’en foutent complètement… Ces fonds et investisseurs prennent notre football en otage par rapport à tout ça. On est en train de perdre notre football. J’ai très peur de la multiplication de ces fonds, de ces mecs qui arrivent… Qu’ils fassent du business s’ils veulent, mais en gardant l’identité ! Demande aux marseillais s’ils retrouvent leur ADN, ils te diront non… Oui, ça gagne, mais ça ne va pas gagner tout le temps. Quand tu as des résultats en dents de scie, tout de suite, le lendemain… Les bordelais c’est la même chose ».

    RMC

    Retranscription Girondins4Ever