Klaus Allofs : “Tapie m’a mis la pression de faire autre chose. Wenger et les Girondins m’ont contacté, j’ai pris l’avion privé et je suis arrivé au Haillan”

    Klaus Allofs
    Photo France Football

    Pour Leero Sport News, Klaus Allofs, est revenu sur son arrivée aux Girondins de Bordeaux, lui qui été appelé par Claude Bez.

    “Après avoir remporté le doublé Coupe-Championnat avec l’Olympique de Marseille, j’ai eu un problème de genou. Tapie a voulu changer l’équipe après cela et Gérard Gili voulait me garder mais avec un président comme Tapie, il n’avait pas de droit de regard. Tapie m’a mis la pression de faire autre chose. Wenger et les Girondins m’ont contacté, j’ai pris l’avion privé et je suis arrivé au Haillan. Ce moment là fut exceptionnel, j’étais émerveillé. Les installations étaient magnifiques par rapport à ce que j’avais connu avec Marseille où il n’y avait pas de terrain d’entraînement. J’ai discuté avec Didier Couecou et finalement, il a eu des problèmes pour s’accorder avec Marseille. Nous avons fait l’échange avec Jean Tigana qui a fait le chemin inverse. L’histoire est belle car je suis arrivé avec un sac de sport et je ne suis plus jamais reparti de Bordeaux, c’est ma femme qui a tout géré derrière. Je ne suis jamais retourné à Marseille. J’étais aussi un peu fâché car après avoir aidé Marseille à gagner des titres, ils m’ont délaissé comme ça”.