Frédéric Longuépée : “J’ai effectivement demandé à nos conseils juridiques d’examiner les initiatives pouvant être prises pour attaquer les personnes qui s’attaqueraient à l’institution Girondins de Bordeaux”

    Thiodet

    Pour France Bleu Gironde, Frédéric Longuépée a une nouvelle fois insisté sur les “Girondins Leaks”, prétextant qu’ils avaient été enregistrés à l’insu des personnes présentes lors des réunions. Bien évidemment, le PDG des Girondins oublie de mentionner qu’elles ont elles-mêmes été enregistrées ensuite par le Club, selon les aveux des dirigeants, afin de pouvoir les consulter à posteriori.

    “Enregistrer des personnes à leur insu, les monter en les sortant de leur contexte, constitue quand même des méthodes un peu particulières. Ne nous y trompons pas, il s’agit d’une entreprise de déstabilisation de l’institution des Girondins. Il ne s’agit pas tant des personnes qui sont visées au travers de ces attaques que l’institution FC Girondins de Bordeaux. Je pars du principe que lorsque l’institution est attaquée, il s’agit de la protéger. J’ai effectivement demandé à nos conseils juridiques d’examiner les initiatives pouvant être prises pour attaquer les personnes qui s’attaqueraient à l’institution Girondins de Bordeaux. Ce sont des discussions qui sont en cours”.

    Retranscription Girondins4Ever