Le gros coup de gueule de Nicolas Florian : “Ou ils souhaitent rester et ils prennent les bonnes dispositions, ou ils souhaitent s’en aller, qu’ils me le disent rapidement, on trouvera des repreneurs”

    Nicolas Florian

    Dans la continuité des quelques propos sur les réseaux sociaux, voici les propos complets du maire de Bordeaux, Nicolas Florian, sur la situation des Girondins de Bordeaux, ainsi que ses promesses sur le sujet.

    « Ça ne va pas, ça n’allait pas sur le terrain déjà, et ça ne va pas dans la façon dont les choses sont gérées. Bon, depuis le 11 mai, j’avais d’autres priorités en tête que les Girondins de Bordeaux. Depuis quelques jours, je m’implique sur le dossier. Je vais rencontrer les propriétaires en leur demandant de remettre de l’ordre. Ou ils souhaitent rester et ils prennent les bonnes dispositions, ou ils souhaitent s’en aller, qu’ils me le disent rapidement, et on trouvera des repreneurs. Il y a une très forte mobilisation, des anciens joueurs Bixente Lizarazu, Alain Giresse, Christophe Dugarry avec qui j’ai pu m’entretenir plusieurs fois : on ne veut pas laisser ce club partir à vau-l’eau, sans aucune perspective, sans aucun projet. On a un super stade, on a des bons joueurs, on a toute une histoire. Les Girondins, cela fait partie du patrimoine de la ville. Les supporters sont des personnes qui font battre le cœur de cette ville. Je ne laisserai pas ce club se déliter. L’image de la ville a été atteinte, et c’est ce qui m’a fait intervenir dans la presse. Je ne veux pas en faire un sujet de polémique, politique, mais je suis intervenu pour dire que ce grand bazar atteint l’image de la ville. C’est intolérable. Les Girondins de Bordeaux, ils appartiennent à tout le monde. Donc ce dossier, je le suis de très, très près, et je vais m’y impliquer encore un petit peu plus dans les heures qui viennent. C’est vrai que la priorité qui était la mienne depuis 15 jours, c’était de m’occuper de la réouverture des écoles, des transports publics… ».

    Retranscription Girondins4Ever