Loïc Prud’homme : “Je vais regarder si au niveau législatif, il n’y a pas quelques garde-fous à proposer pour qu’on arrive à éteindre ces méthodes mafieuses qui sont en cours à Bordeaux”

    Frédéric Longuépée et Antony Thiodet

    Loïc Prud’homme, député de la France Insoumise de Gironde, après avoir dénoncé les méthodes de King Street et de la direction des Girondins de Bordeaux via un communiqué, va étudier ce qu’il peut faire pour éviter toute dérive supplémentaire, et endiguer ce qui se passe actuellement au FCGB.

    « Je pense que c’est déjà important que j’apporte mon soutien à tous les gens qui s’insurgent des méthodes de ces fonds de pension dont on ne connait ni l’adresse ni la tête de ceux qui le composent. Mais dont on connait parfaitement les méthodes et le nom des gens qui, ici, s’en font les relais. Mon rôle est de soutenir le fait qu’il faut tracer une autre voie. C’est une question éminemment politique, une autre voie pour ce football professionnel dans notre ville. On ne peut pas tolérer que l’image du club, et donc de la ville et de la région, du département, soit salie par ces méthodes-là. Plus généralement, en tant que député, les pratiques et les méthodes qui sont en cours aux Girondins de Bordeaux, préfigurent de ce qui pourrait être le pire du football professionnel à l’échelon national. Je serai très attentif, et je vais regarder si au niveau législatif, il n’y a pas quelques garde-fous à proposer pour que ça ne s’étende pas, et qu’on arrive à éteindre ces méthodes mafieuses qui sont en cours à Bordeaux ».

    TV7

    Retranscription Girondins4Ever