Alain Giresse : “Un club comme les Girondins a eu des périodes moins bonnes que d’autres. En ce moment, on est sur une phase de transition sur le plan sportif à Bordeaux”

    Frederic Longuepee
    (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport)

    Alain Giresse donne son avis sur les difficultés économiques et sportives des Girondins de Bordeaux. D’après lui, il faut réussir à jumeler le sportif et le business pour que ça fonctionne à Bordeaux comme ailleurs.

    “Il faut faire attention parce que construire une équipe compétitive ce n’est pas toujours évident et il y a des cycles. On le sait très bien. Un club comme les Girondins a eu des périodes moins bonnes que d’autres. En ce moment, on est sur une phase de transition sur le plan sportif à Bordeaux, on essaie de mettre une équipe en place. Ce n’est pas toujours évident car il faut avoir les joueurs pour. Les joueurs qui ont une conscience professionnelle, qui ont de la qualité, des jeunes qui peuvent arriver. Ce n’est pas évident. Ce n’est pas que ça, c’est aussi un relationnel. Les supporters attendent de l’équipe et l’équipe attend des supporters. C’est un échange croisé qui doit s’installer. […] Le business, c’est une nécessité. Un club sur le plan économique, s’il n’a pas les moyens de fonctionner, c’est sûr qu’il ne pourra pas avoir la possibilité de faire des résultats et d’avoir une certaine tenue dans un championnat. C’est une évidence. Quand on évoque le business dans le sens de monter une belle équipe, aujourd’hui, on a quand même un exemple avec le PSG. Le PSG n’est pas en train de monter une équipe pour gagner de l’argent. On peut débattre du PSG, ils ont des moyens certes colossaux. Ils mettent ces moyens-là pour obtenir des joueurs et gagner un titre. Eux, ils courent après la Ligue des Champions, c’est clair, net et précis. C’est une évidence. Ils ne disent pas aujourd’hui qu’ils ont acheté Mbappé, pour le valoriser et le revendre au Real Madrid ou à Barcelone pour gagner des sous. Non. Après, bien sûr qu’ils sont dans une autre dimension, mais un club doit d’abord fonctionner comme ça. Après, il y a aura fatalement des situations nécessaires par rapport aux situations économiques des clubs. Mais ça ne doit pas être une priorité pour à tout prix rentabiliser une équipe par le biais de vente à tout prix des joueurs”.

    GoldFM

    Retranscription Girondins4Ever