Jean-Pierre Bade : “J’ai pu faire du vélo, courir, prendre l’air, je n’ai jamais ressenti le côté enfermement”

    Jean-Pierre BADE –
    Photo : Philippe Perusseau / Icon Sport

    Jean-Pierre Bade, passé par les Girondins de Bordeaux de 1990 à 1992, s’est exprimé sur le confinement ainsi que sur le déconfinement dû au Covid-19, qu’il a vécu à la Réunion.

    “À La Réunion, nous avons eu beaucoup, beaucoup de chance, le virus n’a pas eu le temps de vraiment se propager. Nous avons eu assez peu de cas et surtout aucun mort. Nous sommes sans doute l’un des seuls territoires ou départements français qui n’ait pas eu à compter de décès du Covid-19. Nous avons été confinés à temps […] Quand tu es sur une île, tu ne vis pas le confinement de la même manière que dans une grande ville en métropole, du moins je suppose. Malgré l’interdiction de sortir, il y a suffisamment d’endroits pour se balader une heure près de chez soi. Moi, j’ai la chance d’avoir la plage et la forêt à côté de ma maison, j’ai donc pu faire du vélo, courir, prendre l’air, je n’ai jamais ressenti le côté enfermement […] Attention, la gendarmerie veillait au grain, ne laissait pas les gens faire n’importe quoi, mais dans l’ensemble, cela a été bien respecté. Au tout début, avant même le confinement, des bateaux de croisière s’arrêtaient à La Réunion et il y a eu de fortes protestations des locaux qui ne voulaient pas voir le virus importé par des croisiéristes. Il ne pouvait arriver chez nous que par avion ou par bateau. Un premier bateau a donc vu des gens descendre, mais le suivant a été bloqué et ça a été fini. Chez nous, le déconfinement s’est fait prudemment avec le respect des gestes barrière, le port de masques et il faut souhaiter que ça continue”.

    La Provence