Christophe Dugarry : « Les recruteurs des Girondins de Bordeaux étaient venus voir mon père pour que je puisse aller aux Girondins, et mon père disait ‘non, non, il est avec des copains, il s’amuse’ »

Christophe Dugarry

Christophe Dugarry est revenu sur ses débuts avec le football, qui ont bien sûr commencé aux Girondins de Bordeaux dès son plus jeune âge.

« Le moindre match, j’ai été piqué très tôt. Ça n’a pas été une obsession très jeune de devenir professionnel. Ce n’était pas un objectif comme aujourd’hui ils ont beaucoup. Maintenant à 12-13-14 ans, les parents qui veulent que les enfants fassent carrière, qui s’imaginent que leurs enfants ont être le nouveau Mbappé, le nouveau Zidane… Les recruteurs des Girondins de Bordeaux étaient venus voir mon père pour que je puisse aller aux Girondins, et mon père disait ‘non, non, il est avec des copains, il s’amuse’. C’était vraiment un truc très en dilettante, très cool. Ca s’est fait au fur et à mesure des paliers, des envies, de mon envie aussi. Parce qu’à 10-11 ans, tu as envie d’être avec les copains plus que de jouer au foot ou autre. Et quand vraiment la passion de plus m’entrainer, d’être meilleur toujours, là… ’A 13 ans, tu as toujours envie ? Tu es toujours motivé, c’est ce que tu as envie de faire ?’, mon père m’a demandé. ‘Oui, c’est ce que j’ai envie de faire’. ‘Bon, ok, tu peux aller aux Girondins, te mesurer à un autre niveau’. Tu rentres dans un centre de formation où tu as 20 mecs qui veulent être professionnels. Donc c’est déjà l’élite de la région. C’est compliqué, il y a de la concurrence, il faut être toujours le meilleur. Je pense que j’ai vraiment pris conscience que je pouvais être pro lors de mon premier match. J’ai eu 17 ans en 89, je fais mon premier match. Bordeaux-Cannes. C’est une opportunité de jouer, et là je me dis que peut-être que j’ai ma chance, et peut-être que ça va pouvoir le faire ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des