Eduardo Macia : « Le niveau financier conditionne un peu le marché, mais il ne faut pas se plaindre, pas pleurer, et chercher des solutions »

king_street_3_2

Eduardo Macia a dû faire face à un mercato hivernal compliqué aux Girondins de Bordeaux, faute de ressources illimités. Le directeur du football bordelais a expliqué cependant qu’il n’avait pas à se plaindre mais à travailler.

« Evidemment, au cours de ma carrière, j’ai dû faire face à de nombreuses situations. Les Girondins de Bordeaux sont un club important, tout comme Liverpool ou Valence. Il ne s’agit pas que d’argent. Il s’agit aussi d’une compétition. Ici, le défi était à la fois de construire une équipe et de construire un club. Mais il n’y a pas que la question de l’argent, c’est surtout une question de temps. Pour nous, il fallait chercher à savoir comment développer l’équipe au niveau stratégique, comment mettre en place notre stratégie. Alors, bien sûr, le niveau financier conditionne un peu le marché, mais nous sommes des professionnels et notre travail consiste à chercher des solutions, et pas nous plaindre. Il faut nous adapter aux circonstances, faire le mieux possible, et surtout adopter la bonne mentalité. Il ne faut pas se plaindre, pas pleurer, mais chercher des solutions ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des