Gernot Rohr : « On a besoin des Ultras, mais il faut qu’ils puissent s’identifier avec leur club. Il faut aussi éviter de se les mettre à dos »

Gernot Rohr

Gernot Rohr, à la question de savoir si cela peut être une bonne chose que les Girondins de Bordeaux soient vite revendus, a donné son ressenti.

« Oui et non. C’est inquiétant si on veut vraiment faire comme le PSG, une équipe pour gagner la Champions League, là tu ne vas pas y arriver… On a aussi maintenant des clubs qui réussissent avec une autre politique, comme Lille. On a vu cette équipe faire la Ligue des Champions avec une politique basée sur les jeunes d’abord. Auxerre a réussi pendant des années comme ça, avec une bonne politique et formation de jeunes. Nantes ne s’en sort pas trop mal avec des moyens réduits, pourtant Dieu sait que le Président Kita est critiqué. On peut réussir derrière le PSG avec des moyens modestes. Je crois beaucoup plus à l’esprit. A Nice, on avait le plus petit budget quand on est montés en 2002-2003, dans des circonstances compliquées. On avait des dirigeants mafieux, on s’en est séparés avec les supporters, on les a virés. Les supporters ont mis des bombes agricoles devant leurs magasins ou leurs boutiques. Ils sont partis, et avec le plus petit budget, on a été leader du championnat, et on a été européens. On peut, avec les valeurs et l’esprit, mais si tu n’as aucun des deux, tu es condamné à la défaite […] J’ai toujours soutenu nos supporters. Je suis moi-même membre d’un club de supporters, il y a aussi les Irréductibles, il ne faut pas les oublier, qui ont toujours été là. Je suis dans leur groupe, et je suis très proche des Ultramarines. Quand je vois comment ils supportent toujours leur équipe… Le Virage Sud à Lescure, c’était fantastique. On a besoin des Ultras, mais il faut qu’ils puissent s’identifier avec leur club, et cela commence avec un esprit de combativité à tous les niveaux. On a été rachetés par les américains, c’est un fait. Il faut trouver quelqu’un qui mette 100M€ pour acheter le club, ce n’est pas facile de trouver ça dans la région… Il y a l’argent de la télé qui a explosé, cela permet d’avoir un budget plus garni mais, quand même, il faut investir dans la formation des jeunes, et le renforcement de l’équipe. Et si cela ne donne pas de résultats, il faut comprendre les supporters. Et il faut éviter de se les mettre à dos parce que cela crée une ambiance désagréable au stade. On aime aller au stade pour avoir le plaisir de voir un beau match, une bonne ambiance, voir nos supporters chanter, nos joueurs jubiler… Mais derrière tout ça il y a un esprit de simplicité, de confiance, de fidélité aux valeurs du club. Je ne suis pas à l’intérieur du club… J’ai deux joueurs dans ma sélection qui me racontent un peu parfois ce qui se passe mais je ne peux pas juger de l’intérieur du club. C’est au Président de faire ça, il est responsable, et c’est à l’actionnaire de lui en donner les moyens ».

RIG, émission GA

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des