Florian Brunet : « Le Préfet décide ça, alors qu’il n’a aucune preuve contre vous : ‘on a des présomptions’. Et par rapport à ces présomptions, on vous interdit de stade »

supporters fumigenes

Florian Brunet, sur le sujet du jeune supporter interdit de stade par les Girondins de Bordeaux, a expliqué que l’avocat des Ultramarines étudiait ce cas. Comme rapporté par notre site récemment, il s’agit d’un procédé malheureusement légal (loi Larrivé), mais qui pose de gros soucis au niveau idéologique.

« Notre avocat bosse d’arrache-pied. Oui, c’est légal, la loi Larrivé contre quoi on s’était soulevé. Mais il y a une loi d’exception pour les supporters. Les supporters ne sont pas des citoyens comme les autres. On n’a pas le temps en ce moment de parler de la cause des supporters, on ne parle que de la cause du club des Girondins de Bordeaux. Il y a plein de politiques qui se révoltent contre. Il y a des journalistes qui commencent à s’intéresser à la chose. Comment un club peut interdire de stade une personne sans décision de justice ? C’est quand même incroyable. Le garçon qui est interdit de stade par le club, n’est absolument pas condamné par un tribunal. C’est une honte. Le stade reste un lieu public. Le refus de vente, c’est interdit. Il y a des lois d’exception. La loi Larrivé, c’est une loi d’exception comme les interdictions de déplacements, les interdictions administratives de stade. L’Etat a le pouvoir, et je l’ai vécu parce que j’ai été IAS, alors que je n’avais rien fait. Le Préfet décide ça, alors qu’il n’a aucune preuve contre vous : ‘on a des présomptions’. Et par rapport à ces présomptions, on vous interdit de stade. Et cette loi donne ce pouvoir aux clubs. Notre gars, il y a zéro preuve contre lui ».

GA, via RIG

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des