Éric Dagrant : « Le seul reproche que je ferai dans mon rôle de speaker, c’est qu’ils braillent quand j’annonce les buts, alors que j’aimerais qu’ils m’accompagnent sur l’annonce des buteurs »

Ultramarines ultras supporters virage sud

Éric Dagrant, en tant que speaker/maître de cérémonie des Girondins de Bordeaux, a parlé de sa relation – au Point.G – avec les Ultramarines, en conflit avec la direction du club, également là pour donner de la voix lors des matches du FCGB.

« Mon responsable, je le crois, a totalement confiance en moi. J’ai, il me semble, un devoir qui est celui de représenter mon club, et à partir de là de lui donner une bonne image. Mon rôle n’est pas d’interférer en ce qui se passe avec certains supporters, et la direction. A aucun moment on ne m’a demandé quoi que ce soit d’ailleurs. Si on me le demandait, je pense que je le ferai parce que mon devoir est aussi d’obéir, mais ça n’a jamais été le cas. J’interviens comme je veux. Le seul regret que j’ai, et j’en parle avec des gens des Ultras parce que j’ai des relations plutôt saines avec eux, certains sont des camarades, et j’ai même des amis. Ils savent que peux avoir des désaccords avec eux, mais l’intelligence fait qu’on peut échanger. Le seul reproche que je ferai dans mon rôle de speaker, c’est qu’ils braillent quand j’annonce les buts, alors que j’aimerais qu’ils m’accompagnent sur l’annonce des buteurs. Après, pour le reste, je n’ai pas à interférer dans une politique, et de mon club, et la vie de ceux qui défendent un autre avis et qui sont dans le Virage Sud aujourd’hui ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des