Florian Brunet : « Vous avez soutenu ce projet, c’est une honte. Maintenant, assumez ! Il va falloir monter au créneau pour se rattraper »

Nicolas Florian

Florian Brunet a donné son ressenti sur la stratégie qu’il faudrait avoir, afin de sortir les Girondins de Bordeaux de cette crise de gouvernance. Pour le responsable des Ultramarines, il faut parler haut et fort de King Street, qu’ils soient mis en lumière, chose qu’ils détestent, afin qu’ils se désengagent du club pour un prix raisonnable. Ainsi, Florian Brunet a appelé les politiques, en période électorale, à sortir du poids et assumer leurs responsabilités.

« J’interpelle Nicolas Florian. Ils ont soutenu avec Alain Juppé ce projet, et dès le départ on leur a dit que c’était une folie, qu’ils vendaient le patrimoine de la ville. Ils ont bradé, vendu, ils ont laissé notre club se faire avaler par un fonds d’investissement vautour. Et ça c’est une honte, un scandale. Vous avez soutenu ce projet, maintenant vous assumez. Maintenant il va falloir que vous montiez au créneau pour se rattraper […] Ce sont des représentants des habitants de Bordeaux. J’interpelle les politiques mais aussi tous les gens qui aiment les Girondins. On a vu un peu Alain Giresse sortir du bois, un peu Bixente Lizarazu. Duga remonte beaucoup dans notre estime. Il faut que tout le monde se réveille, on nous a volé notre club. Mettons notre énergie pour que King Street accepte de vendre le club, et a un prix raisonnable […] Evidemment qu’il y a des gens qui travaillent, Bruno Fievet en fait partie, Stéphane Martin aussi, et d’autres personnes, parce qu’ils sont atterré situation […] Des grands partenaires ont été outrés de l’attitude du club mardi à la soirée des voeux, on ne va même pas les saluer, on les prend de haut. Tout un tas de gens qui travaille pour que notre club redevienne notre club. Ca travaille. Puisque tous les Insiders en parlent, on va en parler, même si franchement les gars… Et l’enjeu est que tout le peuple bordel se soulève, que King Street et Frédéric Longuépée dégagent. Il faut trouver un repreneur, que ce soit Fievet ou un autre, qui comprenne l’histoire du club, l’organisation du club, le Virage Sud ».

GA, RIG

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des