Philippe Doucet : « Je suis conscient qu’il y a une fracture qui ne vient pas des seuls supporters, qu’évidemment il y a des clubs qui ont des difficultés à comprendre la manière dont se comportent ces groupes de supporters »

ultramarins supporters virage sud

Pour RIG/GA, Philippe Doucet s’est exprimé sur la différence de points de vue entre les supporters des Girondins de Bordeaux et les dirigeants du club.

« Je suis très gêné par cette situation. Je suis peut-être d’une autre génération, donc j’ai du mal à comprendre. Je comprends très bien que les Présidents de clubs fassent des erreurs, la seule responsabilité ne vient pas du côté des supporters. Mais vu de l’extérieur, voir un public interrompre un match pendant 30 minutes à Bordeaux, ou voir un public qui à l’issue d’une qualification en huitième finale de Ligue des Champions ne trouve pas mieux que d’aller sur le terrain pour aller traiter un joueur… Ce sont des images, vues de l’extérieur, qui sont consternantes et cela donne une très mauvaise image du monde des supporters. Pour autant, je suis conscient qu’il y a une fracture et que cette fracture ne vient pas des seuls supporters, qu’évidemment il y a des clubs qui ont des difficultés à comprendre la manière dont se comportent ces groupes de supporters. Ce sont des comportements nouveaux, qui sont difficiles. Ce sont des exigences qui peuvent surprendre aussi. Quand on est un investisseur, qu’on a mis des millions dans un club, on peut avoir du mal à comprendre que quelqu’un des tribunes vienne lui expliquer quel entraineur il faudrait prendre, quel joueur il faudrait virer à la trêve… Aujourd’hui, il y a un malentendu général. Il y a des sujets sur lesquels on peut entendre parfaitement les supporters, sur les déplacements, les amendes, les principes de précaution abusifs des préfets et autres. Puis il y a des choses qu’on a plus de mal à comprendre. Pour revenir à ce que je disais au début, je suis d’une génération un peu ancienne et j’ai du mal à comprendre qu’aujourd’hui, ce qui était réservé dans le temps à Marseille, arrive n’importe où ».

GA, via RIG

Retranscription Girondins4Ever

1
Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
bul9 Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
bul9
Membre
bul9

Prendre en otage le foot pour revendiquer des choses c moyen (ressemble plus aux pseudos supporters marseillais;;;) mais quand des gens ,dans leur tribune ,leur moyen d’expression se sentent trahis ,pas pris en compte et privés de leur liberté ,difficile d’en faire des moutons passifs