Laurent Crocis : « On verra si Arsenal a les moyens de le débaucher et si lui, comme il l’a déjà affirmé, tient vraiment à aller jusqu’au bout de l’aventure Girondins »

Paulo Sousa

(Photo by Aude Alcover/Icon Sport)

Laurent Crocis, journaliste pour France Football, a répondu à la question de savoir si les Girondins de Bordeaux pouvaient finir dans le Top5, si Paulo Sousa venait à partir cet hiver.

« Je pense que s’il partait, la dynamique qu’il tente d’impulser serait cassée. Il ne faut pas oublier que depuis 3 ans, depuis que Jocelyn Gourvennec a été remercié après la défaite à Caen, le 18 janvier 2017, on en est à 6 entraîneurs. Gourvennec, Bédouet, l’arrivée de Poyet, l’intérim de Bédouet après le départ en claquant la porte de Gustavo Poyet, le binôme Ricardo-Bédouet puis Paulo Sousa. 6 entraîneurs, en moins de 3 ans à Bordeaux. C’est du jamais vu. Alors que c’est un club qui réglait les problèmes en douceur, les transactions en douceur, puis le phénomène s’accélère. Les entraineurs faisaient 2 ans après le départ de Laurent Blanc. On a vu se succéder nombres d’entraineurs qui ne sont pas restés… Tigana, Gillot, Gourvennec. Et là, la rotation s’accélère. Et ça, c’est dangereux. Ca pourrait casser la dynamique, notamment auprès des joueurs, qui adhèrent à ce projet. Je pense que la dynamique serait cassée. On verra si Arsenal a les moyens de le débaucher et si lui, comme il l’a déjà affirmé, tient vraiment à aller jusqu’au bout de l’aventure Girondins de Bordeaux ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des