Laure Boulleau : « C’est le rôle des joueurs leaders de faire changer la relance, notamment de Costil, qui en plus est responsable, et de Koscielny »

Laure Boulleau

Pierre Ménès a pointé du doigts les quelques points négatifs sur la prestation bordelaise qui n’a pu éviter la défaite face à Marseille. « Dans les joueurs expérimentés à Bordeaux, il y a Koscielny et Costil. C’est Costil qui impulse ces relances. C’est totalement inconsidéré. Ils perdent trois ballons, et c’est sur le troisième qu’il y a le deuxième but, ce n’est pas normal. C’est peut-être aussi un peu dommage de s’être obstiné défensivement avec Jovanovic dans ce rôle de stoppeur droit, arrière droit. Il était dans la zone de Payet, qui pour moi est le vrai homme du match car il a rayonné du début à la fin. Il aurait fallu changer ou lui donner un peu plus d’aide. Je trouve que ça a aussi lâché par là […] Le pressing ? Il y avait tellement un pressing de la part des marseillais, que si tu mets le ballon par-dessus, tu élimines déjà cinq joueurs. Ils ont quand même fait une très bonne première période ».

Laure Boulleau a elle aussi insisté sur les ballons perdus, qui sont à l’origine des buts marseillais. « C’est le rôle des joueurs leaders de faire changer la relance, notamment de Costil, qui en plus est responsable, et de Koscielny […] De jouer sous pression, ce n’est pas donné à tous les joueurs. Et je trouve que ça montre aussi la limite des qualités individuelles des bordelais ».

Canal+

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des