Eric Blanc : « Ils ont raison d’être inquiets. Mais quand tu es 3ème, attends un peu de voir et ne mets pas le feu à ton équipe, à l’environnement »

Ultramarines

Eric Blanc a compris l’action menée par les Ultramarines lors de Bordeaux-Nîmes mais a estimé qu’en termes de timing, ce n’était pas le bon moment.

« Est-ce qu’ils sont instrumentalisés ? King Street a plus de 86%. Ils sont actionnaires majoritaires. Ils sont avec un mec qui les a peut-être influencé, emmené, accompagné, GACP. Aujourd’hui, ils sont en déficit. Ils vont perdre de l’argent. 200 000€ sur le match du Paris Saint-Germain… Ce n’est pas gagner de l’argent mais c’est qu’à un moment, tu pars avec un actionnaire minoritaire qui te séduit, il t’emmène, t’y crois puis à l’arrivée, tu laisses et tu t’aperçois que tu vas être déficitaire. À un moment donné, tu siffles la fin de la récré, je te dis que je te rachète tes parts et moi je ne vous veux plus donc je vous dégage. Vous acceptez. Après, je fais ce que je veux, je suis actionnaire. Si j’ai un chinois, un indien, je peux vendre. Après, pour les ultras, je n’en sais rien. Peut-être que les ultras sont instrumentalisés par ceux qui vont dégager, qui ont accepté de vendre leurs parts. Par contre là où les supporters ont raison de s’inquiéter, c’est de dire qu’ils sont 3ème du championnat mais que ça va mal à Bordeaux depuis 6 ans. M6 a lâché et tenu ce qu’ils ont pu car c’est compliqué de gagner de l’argent dans le foot. Je ne dis pas que c’est facile. Ils sont peut-être inquiets de savoir qui va les remplacer. Il est vrai que surement ces actionnaires qui vont devenir à 100% majoritaire, King Street, ils vont quitter le monde du football. Où va aller Bordeaux, et dans quelle main ? Ils ont raison d’être inquiets. Mais quand tu es 3ème, attends un peu de voir et ne mets pas le feu à ton équipe, à l’environnement ».

L’Equipe21

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des