Florian Brunet : « On a affaire à quelqu’un qui ment, et qui ment encore quand il nous dit que King Street est engagé pour longtemps. Mais à qui il veut faire gober ça ? »

Frédéric Longuépée

Florian Brunet est revenu sur les propos de 58 secondes tenus par Frédéric Longuépée, après la rencontre entre les Girondins de Bordeaux et le Nîmes Olympique.

« Regardez son interview lamentable et scandaleuse qu’il a donnée après le match. Il diabolise totalement quelque chose qu’il n’a pas besoin de diaboliser. Encore une fois, il n’y a absolument eu aucune violence, aucune violence. On a l’impression que le stade a été saccagé alors qu’il n’y a absolument rien eu. Ses ‘appels répétés au dialogue’, mais je l’ai eu un an au téléphone Frédéric Longuépée, pendant un an il m’a pris de haut ! Il nous a pris de haut ! J’avais toutes les peines du monde à le joindre, il faisait toujours appeler quelques pour passer vers nous. Là, depuis l’affaire de la billetterie, les ponts sont rompus ! On a affaire à quelqu’un qui nous ferme le Virage Sud pour sa technique d’égalisation des places. On a affaire à quelqu’un qui fait un communiqué en nous appelant ‘un des groupes de suporters’, on ne citant pas une seule fois les Ultramarines. On a affaire à quelqu’un qui fait pression sur notre responsable sécurité. On a affaire à quelqu’un qui attaque nos libertés d’expression. On a affaire à quelqu’un qui ment, et qui ment encore quand il nous dit que King Street est engagé pour longtemps. Mais à qui il veut faire gober ça ? ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des