Laurent Brun : « Ces banderoles ne sont pas répréhensibles juridiquement. Ou alors on n’est plus dans un état de droit »

king street

Une rumeur dit que Frédéric Longuépée envisagerait de porter plainte au sujet des banderoles déployées par le Virage Sud à son encontre. Laurent Brun s’est exprimé sur le sujet, mais plus globalement sur les actions des Ultramarines face à Nîmes.

« Qu’ils aillent au pénal, ou justice ! Et on verra ce que ça donnera. Là, il n’y a pas de menace, pas d’insulte. On est dans un état de droit, il peut porter plaindre. Je ne suis pas compétent pour juger ça. Mais, franchement, je ne peux pas être médisant, mais il se passe un truc comme ça au PSG ou à Marseille, comment ça finit ? Parce que les garçons sont restés sages. Ils ont parlé, chanté. Bon, il y a eu des gestes… Mais ils n’ont pas envahi la pelouse. Ils n’ont même pas dépassé la bande de synthétique verte. Il y a descente sur pelouse, mais pas envahissement de terrain selon moi. Ça s’est passé quand même relativement dans le calme, je n’ai pas vu d’excités courir partout. Il y avait un cordon de sécurité, et je trouve que ça a été cadré, c’est resté, je trouve, bon enfant. Ça aurait pu être pire, dégénérer. Tout le monde, les stadiers aussi, a été discipliné. Je n’ai pas vu de projectiles voler, pas de fumigènes à ce moment-là. On ne défend personne, mais je crois que c’était une erreur de Frédéric Longuépée de faire ça. En tout cas c’est triste, ça fait mal. Heureusement que le sportif n’en pâtit pas, encore […] En tout cas, c’est resté assez bon enfant. J’en ai fait des stades en France et en Europe. Un truc comme ça en Grèce ou en Turquie, il y a des morts… Heureusement, on n’en est pas là, et il faudra relativiser ça […] Ces banderoles ne font surement pas plaisir à qui elles sont destinées, mais en tout cas, à mon sens, elles ne sont pas répréhensibles juridiquement. Ou alors on n’est plus dans un état de droit ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des